Ecoutez Radio Sputnik
    Dark web

    La Russie déclare la guerre aux cybermenaces en provenance de l’étranger

    Pixabay
    International
    URL courte
    13371
    S'abonner

    Les scientifiques russes se penchent désormais sur de nouvelles technologies ultra-performantes qui permettront au pays de contrer efficacement toute cybermenace en provenance de l’étranger, y compris la propagande ennemie.

    Le Fonds russe d'études sur les perspectives (FPI) met au point de nouvelles technologies visant à contrer les cybermenaces et les influences informatiques destructives en provenance de l'étranger, a déclaré à Sputnik le directeur général adjoint du FPI, Sergueï Garbouk.

    « Nous sommes en train de mener des études intégrées visant à contrer les cybermenaces en tout genre. Le fonds élabore notamment des technologies de repérage et de prévention de toute influence informatique destructive ayant pour but de déstabiliser un pays, de mettre en cause sa souveraineté ou son intégrité territoriale », a indiqué M. Garbouk.

    Et de souligner: « Il est essentiel en l'occurrence d'évaluer de manière adéquate les dégâts éventuels de telle ou telle autre cyberinfluence sur la conscience sociale, tout en faisant le tri entre des cybermenaces potentiellement dangereuses et celles qui ne présentent aucun risque pour l'individu, la société ou l'État. »

    Concernant la cyberinfluence destructive, le représentant du FPI a expliqué qu'il s'agissait non seulement de propagande ennemie, mais aussi d'appels à la violence, quelle que soit leur nature, et de provocations poussant les citoyens à s'automutiler ou à se suicider, ainsi que de toute forme de sectarisme religieux causant des dégâts indubitables à des individus et à la société dans son ensemble.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le Kremlin visé par une cyber-attaque
    Les cyber-guerriers de l'armée britannique autorisés à avoir les cheveux longs
    Comment les États-Unis forment leur «cyber-armée»
    Tags:
    propagande, cybermenaces, cybersécurité, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik