International
URL courte
3124
S'abonner

Irrité par la politique migratoire de Donald Trump, le Mexicain Antonio Battaglia a décidé de produire du papier toilette à l’effigie du Président américain et d’en reverser une partie des bénéfices à ses compatriotes reconduits à la frontière. L’intéressé en a parlé à Sputnik par téléphone.

Le « Trump paper », dont le logo représente la mèche blonde et le pouce en l'air très caractéristiques du locataire de la Maison-Blanche, sera fabriqué au Mexique et une partie des bénéfices seront reversés aux clandestins mexicains reconduits à la frontière, a raconté à Sputnik l'avocat mexicain Antonio Battaglia.

« J'ai réfléchi à quelque chose qui pourrait avoir un impact, pas pour se moquer ou se venger, mais pour aider », a déclaré M. Battaglia, fatigué d'entendre Donald Trump véhiculer des clichés racistes sur ses compatriotes.

Et d'ajouter que le slogan du « Trump paper », qui promet de la douceur sans frontières, faisait allusion au mur que veut construire le Président américain à la frontière avec le Mexique.

Papier toilette «Trump»: de la douceur «sans frontières»
© Photo. Gentileza Antonio Battaglia
Papier toilette «Trump»: de la douceur «sans frontières»

Expliquant sa décision de lancer la production de papier toilette à l'effigie du Président américain, l'avocat a rappelé qu'au début de sa campagne électorale, Donald Trump avait traité les Mexicains de violeurs et de criminels sans doute pour impressionner son électorat.

Papier toilette Trump
© Photo. Gentileza Antonio Battaglia
Papier toilette "Trump"

« C'est une réponse sociale et pacifique, car personne ne doit se taire. Les gens ne doivent pas laisser sans réponse les insultes dont ils sont victimes », a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un homme d’affaires mexicain prêt à fournir l’éclairage pour le mur de Trump
Trump promet de baisser le coût du mur à la frontière mexicaine
Le Mexique ne payera pas un peso pour le mur de Trump
Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Tags:
construction, compatriotes, avocat, président, mur, présidence américaine, Sputnik, Antonio Battaglia, Donald Trump, Mexique, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook