International
URL courte
7123
S'abonner

Le Président américain a soumis à la critique les dépenses en matière de défense de l’Allemagne, comme à son habitude, sur son compte Twitter. Donald Trump est mécontent que Berlin ne dépense pas assez d’argent pour sa défense.

Le message publié sur le compte Twitter du dirigeant américain pointe du doigt les autorités allemandes, qui, selon M. Trump, ne dépensent pas assez d'argent dans la défense et pour l'Otan. Le Président a affirmé que cela allait changer.

Nous avons un ÉNORME déficit commercial avec l'Allemagne, de plus ils paient BIEN MOINS qu'ils devraient pour l'Otan et la défense. Ce n'est pas bien du tout pour les États-Unis. Cela va changer.

Quelques jours auparavant, à Bruxelles, le Président américain s'était déjà prononcé sur ce sujet en appelant les pays de l'Union européenne à augmenter leurs dépenses de défense en vue de lutter contre le terrorisme.

Ce n'est pas la première fois que M. Trump exprime son mécontentement. Il avait déjà déclaré que les membres de l'Alliance atlantique, qui doivent « d'énormes sommes d'argent », avaient pour objectif, depuis 2014, de dépenser 2 % de leur produit intérieur brut (PIB) pour leur défense d'ici 2024.

D'après le dirigeant américain, les États-Unis ont « dépensé plus pour leur défense que tous les autres pays de l'Otan réunis ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Libre-échange: Trump comprend (enfin) que l’UE ne se résume pas à l’Allemagne
Le protectionnisme de Trump sème la discorde avec l'Allemagne
L’Allemagne incapable de répondre aux exigences militaires de Trump
Selon Trump, l’Allemagne doit à l’Otan et aux USA «de vastes sommes d’argent»
Tags:
dépenses, défense, argent, déficit, Union européenne (UE), OTAN, Angela Merkel, Donald Trump, Berlin, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook