International
URL courte
3516
S'abonner

Des tentatives de révolution de couleur sont entreprises de nos jours au Venezuela, y compris des efforts tendant à discréditer le gouvernement, a déclaré à Sputnik Carlos Rafael Faria Tortosa, chef de la mission diplomatique de ce pays en Russie.

Dans une interview accordée à Sputnik, le chef de la mission diplomatique du Venezuela à Moscou, Carlos Rafael Faria Tortosa, a parlé des tentatives de révolution de couleur dans son pays.

« Il s'agit notamment des efforts visant à discréditer le gouvernement et à dénaturer les faits relatifs à la corruption ou à des élections "truquées". Ces deux éléments comptent énormément pour provoquer le mécontentement de la population », a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Et de rappeler que les révolutions de couleur étaient devenues une réalité dans le monde contemporain, et que le Venezuela n'y faisait pas exception.

« Il y a des pays qui peuvent le confirmer, notamment les ex-républiques soviétiques, l'Ukraine et la Géorgie, ainsi que la Libye, la Syrie, les pays du Proche-Orient et d'Afrique du Nord », a relevé le diplomate.

Selon ce dernier, le plan d'action au Venezuela est en tout point similaire et consiste justement à « discréditer le gouvernement et à créer des structures d'information qui dénaturent complètement tout ce qui se passe dans le pays, en préparant ainsi des conditions pour une ingérence et le financement de groupes extrémistes ».

« C'est ce qui se passe justement à présent en Syrie », a-t-il rappelé.

Le chef de la mission diplomatique a souligné qu'à la différence d'autres pays, le plan des fomenteurs de la révolution de couleur au Venezuela reposait essentiellement sur des attaques contre l'économie nationale qui a énormément souffert de la chute des prix du pétrole.

Carlos Rafael Faria Tortosa a évoqué, entre autres, des attaques contre le réseau de distribution de denrées alimentaires et de médicaments, ainsi que contre la monnaie nationale du Venezuela.

« Toutes ces actions tendent à démoraliser le peuple vénézuélien et à provoquer son mécontentement. […] Tout cela prépare des conditions pour une révolution de couleur », a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

L'opposition, majoritaire au parlement du Venezuela depuis les élections législatives de décembre 2015, accuse le Président Nicolas Maduro d'avoir plongé le pays dans le chaos économique, de l'inflation rampante, de bafouer les lois en vigueur et de recourir à la justice en vue d'incarcérer ses adversaires politiques.

De violentes manifestations se déroulent au Venezuela de manière quasi quotidienne depuis début avril, sur fond de crise économique sans précédent dans ce pays riche en hydrocarbures. Les manifestants réclament le départ de M. Maduro de son poste et l'organisation d'élections présidentielles anticipées.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Une voiture fonce dans des manifestants au Venezuela
Le bilan des protestations au Venezuela grimpe à 38 morts
Venezuela: hausse du salaire minimum sur fond de protestations
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Tags:
diplomates, président, révolutions de couleur, manifestation, Sputnik, Carlos Rafael Faria Tortosa, Nicolas Maduro, Venezuela, Afrique du Nord, Proche-Orient, Libye, Moscou, Géorgie, Syrie, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook