International
URL courte
3414
S'abonner

Les États-Unis, avec le soutien de l'Allemagne et du Royaume-Uni, formeront les deux bataillons de Peshmergas du Kurdistan irakien. L'objectif principal de ces efforts, qui coûteront à Washington plus de 200 millions de dollars, est de faire avancer les forces militaires des Peshmergas au niveau international.

Les deux bataillons de Peshmergas, dont la formation est prévue pour le début de l'année prochaine, recevront de la part des États-Unis des armes et des munitions d'une valeur de 110 millions de dollars (environ 98 millions d'euros), annoncent des sources dans la milice kurde de l'Irak.

Outre les armements qui seront livrés avant le mois de septembre, les États-Unis ont pris l'engagement de former ces bataillons, ce qui augmentera les dépenses de Washington jusqu'à 200 millions de dollars (environ 180 millions d'euros).

La formation de bataillons et leur équipement en armes sont menées dans le cadre des efforts conjoints des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'Allemagne qui visent à réunir toutes les forces peshmergas au sein du ministère des Affaires peshmergas du Kurdistan irakien. L'objectif principal du projet est de promouvoir les forces militaires des Peshmergas au niveau international.

Dans un entretien à Sputnik, Helgurt Hikmet, le porte-parole du ministère des Peshmergas du Kurdistan irakien a expliqué l'importance de ce projet.

« Cette formation est due à la nécessité actuelle. Elle apportera une contribution importante au soutien et au développement des capacités militaires des forces peshmergas. Cela aura un impact positif sur le plan politique, ainsi que dans d'autres domaines. Cette décision est d'une grande importance pour les Peshmergas, et pour l'ensemble de la région kurde », a-t-il-déclaré.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
armements, Peshmerga, Helgurt Hikmet, Royaume-Uni, Irak, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook