Ecoutez Radio Sputnik
    La sortie US de l’Accord sur le climat n’aura pas d’effet juridique mais découragera

    La sortie US de l’Accord sur le climat n’aura pas d’effet juridique mais découragera

    © AFP 2019 Alain Jocard
    International
    URL courte
    636
    S'abonner

    Si le Président américain Donald Trump prend la décision de quitter l’Accord de Paris sur le climat, cela ne changera pas grand-chose du point de vue juridique mais pourrait servir d’«anti stimulant» pour les autres pays, estime l’analyste du centre latino-américain de l’écologie sociale Gerardo Honty.

    La possible décision des États-Unis de quitter l'Accord de Paris sur le climat fait courir de nombreuses rumeurs suscitant une vague de réactions à tous les niveaux. Toutefois, il paraît que même si le chef d'État américain décide de le faire, cela ne changera pas le fonctionnement juridique de l'accord mais pourrait décourager les autres pays de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, selon l'expert du centre latino-américain de l'écologie sociale Gerardo Honty.

    « Du point de vue juridique, la sortie [des États-Unis, ndlr] n'a pas une grande signification. On a déjà vu la même chose avec le protocole de Kyoto qui a continué à fonctionner après la sortie des États-Unis », a argumenté pour Sputnik M. Honty en rappelant la décision du 43e Président des États-Unis George W. Bush de quitter l'accord sous le prétexte d'un « danger sérieux pour l'économie du pays ».

    Par ailleurs, l'analyste suppose que ce n'est pas la sortie des États-Unis de l'accord qui provoquera de vives discussions mais les proportions de polluants qu'ils produisent. Ainsi, d'après M. Honty, certaines entreprises américaines vont insister sur la ratification de l'Accord de Paris puisqu'il existe un taux d'intérêt entrepreneurial « très sérieux » pour le développement durable. Ceci étant dit, ces entreprises vont réduire leurs émissions elles-mêmes sans prendre en considération le fonctionnement de l'accord sur le climat sur le territoire américain.

    « L'accord est en soi assez faible. Malgré les promesses annoncées, la température sur la planète dépasse la barre de deux degrés [par rapport à l'époque préindustrielle, ndlr]. La véritable emprise de cette décision pourrait plutôt concerner les changements dans la politique intérieure d'autres pays par rapport à ce problème », a relaté M. Honty.

    Néanmoins, le spécialiste souligne que le changement climatique est bien réel, fait confirmé par les recherches scientifiques, et que prendre la position de la minorité serait « un grand risque ».

    Lors du sommet du G7, les dirigeants des pays membres ont essayé entre autres de se concerter sur les problèmes climatiques, mais ont dû reconnaître leur échec en raison de la position des États-Unis, qui ne se sont pas joints au consensus sur l'Accord de Paris.

    Parrainé par les Nations unies, l'Accord de Paris sur le climat est entré en vigueur le 4 novembre dernier, après sa ratification par au moins 55 pays produisant plus de 55 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète.
    La Chine et les États-Unis, les deux plus grands pollueurs de la planète dans cet ordre, l'ont ratifié ensemble au début du mois de septembre dernier.

    Après un long suspense, M. Trump a annoncé dans un tweet publié le soir du 31 mai qu'il ferait connaître jeudi 1er juin sa décision concernant la participation des États-Unis à l'Accord de Paris.

    « J'annoncerai ma décision sur l'Accord de Paris jeudi à 15h00. Dans la roseraie de la Maison-Blanche. Rendons l'Amérique grande à nouveau! », a twitté mercredi soir M. Trump, reprenant son slogan de campagne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Trump va retirer les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat
    Trump abroge les mesures d’Obama sur le climat
    Trump envisage de faire sortir les USA de l’Accord de Paris sur le climat
    Tags:
    Accord de Paris sur le climat, sortie, accord, climat, George Bush, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik