International
URL courte
Deux attaques terroristes à Londres, juin 2017 (47)
860
S'abonner

Dans le cadre de l'opération menée dans l'est de la capitale britannique, la police a interpellé 12 personnes suspectées d'être en lien avec les attentats terroristes du London Bridge et du Borough Market, perpétrées dans la nuit de samedi à dimanche.

La police britannique a interpellé dimanche 12 personnes dans le cadre de l'enquête sur les attentats du London Bridge et de Borough Market, a annoncé Scotland Yard.

« Les représentants de la section antiterroriste de la police ont arrêté ce matin 12 personnes suspectées d'être en lien avec les incidents du London Bridge. Les interpellations ont été menées lors de l'opération à Barking, dans l'est de Londres », indique la police dans un communiqué.

Et d'ajouter que les perquisitions se poursuivaient.

Deux attaques terroristes ont été menées à Londres dans la nuit de samedi à dimanche, faisant sept morts et 48 blessés, dont quatre Français. Une camionnette a fauché des piétons sur le London Bridge. Ses trois occupants en sont ensuite descendus pour gagner le quartier voisin de Borough Market et se jeter sur la foule armés de couteaux. Les trois assaillants ont été abattus par la police.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Deux attaques terroristes à Londres, juin 2017 (47)

Lire aussi:

Attentat de Londres: Macron souligne «l’importance de la coopération européenne»
Attentats de Londres: Theresa May dénonce une idéologie du mal
La Tour Eiffel s’éteindra en mémoire des victimes de l’attentat de Londres
Solidarité face à la tragédie: les habitants de Londres ouvrent leurs portes aux évacués
Tags:
police, Scotland Yard, Londres, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook