Ecoutez Radio Sputnik
    Hillary Clinton

    Le Sénat US ouvre une enquête sur Hillary Clinton

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    531471

    La commission de la Justice du Sénat américain a lancé une enquête sur de possibles pressions exercées par Hillary Clinton sur les autorités du Bangladesh. Alors Secrétaire d’État, Mme Clinton aurait tenté d’aider un de ses soutiens, Muhammad Yunus, à échapper à la justice de son pays.

    Selon Chuck Grassley, président de la commission de la Justice du Sénat américain, la démocrate Hilary Clinton aurait essayé d'aider un sponsor de la Fondation Clinton, Muhammad Yunus, à éviter des poursuites pour corruption lancées par le gouvernement bangladais. Ainsi, la commission du Sénat a-t-elle entamé une procédure contre l'ex-secrétaire d'État pour révéler ses actions entre 2009 et 2013, annonce le Daily Caller.

    Toujours selon la même source, Hilary Clinton aurait ordonné à des diplomates américains de haut rang de faire pression sur le Premier ministre bangladais, Sheikh Hasina, et sur son fils Sajeeb afin de mettre fin à une enquête pour corruption contre Muhammad Yunus. Le journal affirme également que l'ex-secrétaire d'État a notamment menacé Sajeeb de réaliser un contrôle fiscal de toutes ses activités aux États-Unis si sa mère n'arrêtait pas le processus contre M. Yunus.

    Chuck Grassley s'est adressé au secrétaire d'État Rex Tillerson pour qu'il fournisse à la commission du Sénat tous les papiers relatifs à cette affaire, y compris la correspondance, d'ici le15 juin.

    Le Daily Caller a signalé qu'il s'agissait de la première enquête sur Hillary Clinton lancée par le Congrès depuis la défaite de la démocrate à la présidentielle de 2016.

    Auparavant, le FBI avait déjà enquêté sur l'utilisation par Hillary Clinton d'un serveur et d'une adresse courriel privés pour envoyer et recevoir des informations classées « confidentiel » et ce pendant qu'elle occupait le poste de secrétaire d'État. Le FBI avait conclu que les actions de Mme Clinton ne constituaient pas un crime. Il a toutefois été reconnu qu'elle avait agi de manière « extrêmement imprudente ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Quand Poutine proposait à Bill Clinton de considérer la candidature russe à l’Otan
    Clinton: la «press covfefe» de Trump était un «message secret» aux Russes!
    Trump lance une pique à Clinton qui justifiait sa défaite
    Une républicaine US accuse Hillary Clinton d’être sous les commandes de Moscou
    Tags:
    enquête, justice, Sénat des États-Unis, Congrès des États-Unis, Chuck Grassley, Sheikh Hasina, Hillary Clinton, Bangladesh, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik