Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau de Turquie

    Pas Incirlik, mais Konya: Ankara pose ses conditions à la visite des députés allemands

    © Photo. Pixabay
    International
    URL courte
    0 110
    S'abonner

    Les autorités turques n’ont pas donné leur feu vert à la venue des députés du Bundestag sur la base aérienne d’Incirlik, et leur a proposé de se rendre à la base de Konya, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

    Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a confirmé la décision de refuser aux députés allemands de visiter la base aérienne d'Incirlik lors d'une conférence de presse tenue avec son homologue allemand Sigmar Gabriel.

    Mevlut Cavusoglu a également signalé qu'Ankara leur proposait de visiter une base aérienne de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) à Konya.

    « Nous ne pouvons pas passer sous silence certaines choses. En Allemagne, il y a des radicaux qui attaquent les mosquées et nos citoyens et le nombre de ces attaques a augmenté. Le deuxième problème est le Parti des travailleurs du Kurdistan. Ses vidéos sont diffusées en Allemagne, ils tiennent des réunions, nous en sommes très déçus. Cela se passe d'ailleurs après l'adoption de mesures pour éviter de telles rencontres », a déploré le ministre turc.

    Ankara a interdit à la mi-mai à une délégation parlementaire allemande de rendre visite aux soldats de la Bundeswehr à Incirlik. Les deux pays menaient des négociations à ce sujet depuis début avril. La chancelière allemande Angela Merkel a plus tard annoncé que son pays recherchait toujours d'autres bases capables d'accueillir son contingent militaire actuellement déployé à Incirlik.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    «La Turquie est de plus en plus critiquée aux USA»
    «La Turquie et l’Allemagne ne se considèrent plus comme des alliés»
    La Turquie règle ses comptes avec l'Autriche au sein de l'Otan
    La Turquie se prépare à une nouvelle opération en Syrie et en Irak
    Tags:
    base aérienne, Mevlut Cavusoglu, Sigmar Gabriel, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik