Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un pendant le test

    Le dirigeant nord-coréen supervise les essais d’un nouveau missile

    © REUTERS / KCNA
    International
    URL courte
    16172
    S'abonner

    Le test d’un nouveau missile sol-mer nord-coréen développé par l’Académie des sciences de défense nationale s’est déroulé jeudi en présence du dirigeant du pays, Kim Jong-un, communique l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

    Comme annoncé, Pyongyang a testé un nouveau type de missile destiné à frapper tout bâtiment ennemi. Le test a été supervisé par Kim Jong-un en personne.

    Selon l'agence KCNA, le nouveau missile de croisière sol-mer est une puissante arme offensive capable de frapper les groupes navals ennemis qui menaceraient la Corée du Nord par tous les temps, de jour comme de nuit.

    Le test a été effectué en vue de confirmer les caractéristiques du nouveau missile et son efficacité au combat.

    L'ordre de tirer a été donné par Kim Jong-un, qui a été mis au courant de tous les atouts du nouveau missile.

    «  Les missiles de croisière lancés ont détecté avec exactitude les cibles flottantes en mer orientale de Corée », a annoncé KCNA utilisant le nom nord-coréen de la mer du Japon.

    Selon l'agence, les militaires nord-coréens ont effectué les tirs d'essai pour tester le lancement du moteur du missile, ses différentes phases de vol, sa capacité de détecter la cible, la précision de guidage et l'identification ami ou ennemi, entre autres caractéristiques.

    Les concepteurs du nouveau missile ont été félicités par Kim Jong-un pour leur excellent produit et le succès des essais.

     

     

    Lire aussi:

    Pyongyang promet de réduire le Japon en cendres avant les USA
    Tir de missile: Pyongyang promet un nouveau «cadeau aux Yankees»
    Pyongyang menace les USA de l’«arme nucléaire la plus puissante» s’ils ne se replient pas
    Tags:
    essais, missiles sol-mer, Kim Jong-un, mer du Japon, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik