International
URL courte
521158
S'abonner

Les médias occidentaux interdisent à leurs journalistes de se rendre en Crimée et refusent de constater les progrès réalisés dans la région depuis sa réintégration à la Russie, estime Maria Zakharova.

L'heure est venue pour l'Occident d'ouvrir ses yeux sur la situation réelle en Crimée, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova dans le cadre du forum médiatique « Crimée ouverte: un regard neuf » organisé à Alouchta (mer Noire).

Bien qu'ils soient bien « intélligents et expérimentés », les journalistes des médias mainstream ne se rendent jamais en Crimée parce que leurs rédactions leur « interdisent de visiter les régions russes », dont l'ex-péninsule ukrainienne, estime-t-elle.

Selon Mme Zakharova, l'Occident persiste dans son « obstination maniaque » à l'égard de la Crimée et refuse de constater la résolution de plusieurs problèmes qui guettaient la région auparavant.

Toujours d'après la porte-parole de la diplomatie russe, les médias occidentaux prêtent le plus d'attention aux dossiers qu'ils considèrent comme les plus importants, tout en ignorant « la dynamique positive » atteinte en Crimée.

Le Forum médiatique « Crimée ouverte: un regard neuf » réunit des représentants des autorités criméennes, des députés et des sénateurs russes, ainsi qu'un nombre d'experts et de journalistes russes et étrangers.

Lire aussi:

La plus grande crème glacée de Russie créée en Crimée!
Le Président bulgare favorable à la levée des sanctions antirusses
Les collections croisière présentées à la Semaine de la mode Crimean Fashion Week
Les investisseurs chinois intéressés par la construction d’un tunnel en Crimée
Tags:
journalistes, interdiction, médias mainstream, Maria Zakharova, Alouchta, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook