Ecoutez Radio Sputnik
    Ayatollah Ali Khamenei

    Khamenei accuse Washington d'avoir créé Daech

    © AP Photo/ Office of the Iranian Supreme Leader
    International
    URL courte
    27790

    Suite aux attentats qui ont frappé Téhéran le 7 juin dernier, l'Iran hausse le ton contre le soutien à l'organisation terroriste Daech qu'il impute à Washington. Cette fois-ci, c'est le guide suprême de la Révolution iranienne qui a formulé ses accusations.

    L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution iranienne, a accusé les États-Unis d'être à l'origine de la création de Daech et par extension de l'instabilité dans la région, lit-on lundi sur son site Web officiel.

    « Vous et vos agents vous êtes la source de l'instabilité au Proche-Orient. Qui a créé l'État islamique ? L'Amérique. […] Les affirmations de l'Amérique selon lesquelles elle lutterait contre Daech sont un mensonge », a déclaré l'ayatollah lors d'une réunion avec des responsables iraniens.

    Rappelons que des déclarations de personnalités iraniennes au sujet de liens entre Washington et Daech se sont succédé aux cours des jours qui ont suivi le double-attentat de Téhéran.

    Des accusations ont notamment été formulées par le Président du parlement iranien Ali Larijani. Quant au chef d'état-major adjoint des Forces armées iraniennes Mostafa Izadi, il a déclaré que son pays disposait de preuves tangibles attestant du soutien direct livré par Washington aux terroristes de Daech.

    Mercredi 7 juin, deux attaques simultanées ont eu lieu à Téhéran, faisant 17 morts et 43 victimes blessés. Après une fusillade qui a éclaté à l'intérieur du Parlement iranien, l'un des assaillants a activé sa charge explosive. Une autre attaque kamikaze a frappé le mausolée de l'ayatollah Khomeini, fondateur de la République islamique d'Iran.

    Bien que les djihadistes de Daech aient revendiqué les deux attaques à Téhéran, les Gardiens de la révolution islamique accusent Washington et Riyad d'implication dans les attentats. Le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif a rejeté les condoléances apportées par le Président américain Donald Trump à son pays suite aux attaques de mercredi.

    Lire aussi:

    Attentats à Téhéran: «difficile de croire que Daech ait pu opérer seul»
    Daech revendique les attaques terroristes à Téhéran
    L’Iran se dit prêt à présenter des preuves que les USA soutiendraient Daech
    Tags:
    accusations, Etat islamique, ayatollah Ali Khamenei, Proche-Orient, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik