Ecoutez Radio Sputnik
    Des Kurdes de Syrie  brandissent les drapeaux du Kurdistan

    Crise autour du Qatar: une manœuvre pour détourner l’attention de la Syrie?

    © AFP 2019 Fabrice Coffrini
    International
    URL courte
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)
    8292

    Alors que la Turquie et d’autres pays tentent de régler le conflit dans le Golfe, en Syrie, grâce à l’opération de libération de Raqqa, dans laquelle les milices kurdes jouent un rôle clé, un État kurde se forme, ce qui s’inscrit bien dans les plans des États-Unis au Proche-Orient, a déclaré à Sputnik l’homme politique turc Oya Akgönenç Muğisuddin.

    Le scandale diplomatique entre le Qatar et plusieurs pays arabes gagne rapidement en ampleur, et il est parfaitement évident que cette crise n'est qu'une manœuvre pour détourner l'attention de la Syrie où un État kurde est en train de se former, a relevé dans un entretien avec Sputnik l'ancien parlementaire turc Oya Akgönenç Muğisuddin.

    « La crise autour du Qatar a éclaté subitement et s'est rapidement aggravée. La situation est artificielle et extrêmement dangereuse. Toute la région pourrait s'embraser. Des efforts sont nécessaires pour empêcher une escalade ultérieure, car le Proche-Orient n'est tout simplement pas à même d'affronter un gros problème de plus », a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter qu'alors que les Américains réalisaient leurs projets au Proche-Orient, cette région était de plus en plus envahie par le feu et le chaos, et que seulement deux puissances, la Russie et la Turquie, pouvaient l'empêcher.

    « La Russie et la Turquie pourraient jouer le rôle le plus efficace dans le règlement de la crise dans le Golfe, alors que la participation de l'Iran dans ce processus est indésirable, Téhéran étant l'une des cibles du scandale autour du Qatar », a estimé l'ex-député du parlement turc.

    Quant aux plans des États-Unis au Proche-Orient, liés notamment à la création d'un État kurde indépendant en Syrie, l'interlocuteur de Sputnik prévient qu'il s'agit là d'un jeu très dangereux et d'une stratégie erronée, lourde d'un conflit d'envergure qui pourrait impliquer au moins quatre pays.

    Dossier:
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)

    Lire aussi:

    Les pays du Golfe pris par la situation autour du Qatar, la guerre en Syrie stoppée
    En Syrie, le Qatar coordonne ses actions avec l'Iran
    Le Qatar veut faire la paix avec la Syrie
    La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
    Tags:
    plan, région, conflit, crise, scandale, pays, Kurdes, Sputnik, Oya Akgönenç Muğisuddin, Proche-Orient, Iran, Golfe persique, Qatar, Turquie, Russie, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik