Ecoutez Radio Sputnik
    La région d'Al-Tanf, en Syrie

    Des systèmes US capables de lancer des missiles longue portée transférés en Syrie

    © AP Photo / Hammurabi's Justice News
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (été 2017) (114)
    486101

    Les États-Unis ont transféré des systèmes capables de tirer des missiles longue portée de Jordanie en Syrie.

    Des systèmes lance-roquettes multiples américains HIMARS, capables de lancer des missiles balistiques de longue portée sont arrivés de Jordanie à la base syrienne d'Al-Tanf, a annoncé l'agence Reuters citant des sources au sein des services secrets locaux.

    « Ces systèmes se trouvent à Al-Tanf, où ils renforceront notablement la présence militaire américaine », a indiqué l'agence.

    Des systèmes HIMARS se trouvent également dans le nord de la Syrie, d'après lui.

    Développé par Lockheed-Martin, le lance-roquettes multiples M142 HIMARS (High Mobility Artillery Rocket System) peut tirer six roquettes GMLRS guidées par GPS sur une cible située à environ 70 km de distance, mais aussi un missile TACMS, d'une portée de 300 km.

    En mai et en juin, les forces pro-gouvernementales syriennes ont été par trois fois la cible de frappes de la coalition internationale dirigée par les États-Unis. Le Pentagone a qualifié ces opérations « d'autodéfense ».

    La coalition dirigée par Washington mène une opération militaire contre les terroristes de Daech en Syrie depuis 2014 sans obtenir le feu vert des autorités du pays.

    Dossier:
    Situation en Syrie (été 2017) (114)

    Lire aussi:

    Pourquoi les Etats-Unis sont-ils toujours en Syrie?
    Les USA tuent plus de civils que de terroristes en Syrie
    Russie et USA auraient mené des négociations secrètes sur la Syrie
    L'armée US annonce diffuser de nouvelles images de l'attaque des pétroliers en mer d'Oman
    Tags:
    missiles à longue portée, missiles, lance-roquettes multiples, HIMARS (High Mobility Artillery Rocket System), États-Unis, Al-Tanf, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik