International
URL courte
Situation en Syrie (été 2017) (114)
486101
S'abonner

Les États-Unis ont transféré des systèmes capables de tirer des missiles longue portée de Jordanie en Syrie.

Des systèmes lance-roquettes multiples américains HIMARS, capables de lancer des missiles balistiques de longue portée sont arrivés de Jordanie à la base syrienne d'Al-Tanf, a annoncé l'agence Reuters citant des sources au sein des services secrets locaux.

« Ces systèmes se trouvent à Al-Tanf, où ils renforceront notablement la présence militaire américaine », a indiqué l'agence.

Des systèmes HIMARS se trouvent également dans le nord de la Syrie, d'après lui.

Développé par Lockheed-Martin, le lance-roquettes multiples M142 HIMARS (High Mobility Artillery Rocket System) peut tirer six roquettes GMLRS guidées par GPS sur une cible située à environ 70 km de distance, mais aussi un missile TACMS, d'une portée de 300 km.

En mai et en juin, les forces pro-gouvernementales syriennes ont été par trois fois la cible de frappes de la coalition internationale dirigée par les États-Unis. Le Pentagone a qualifié ces opérations « d'autodéfense ».

La coalition dirigée par Washington mène une opération militaire contre les terroristes de Daech en Syrie depuis 2014 sans obtenir le feu vert des autorités du pays.

Dossier:
Situation en Syrie (été 2017) (114)

Lire aussi:

Pourquoi les Etats-Unis sont-ils toujours en Syrie?
Les USA tuent plus de civils que de terroristes en Syrie
Russie et USA auraient mené des négociations secrètes sur la Syrie
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
missiles à longue portée, missiles, lance-roquettes multiples, HIMARS (High Mobility Artillery Rocket System), États-Unis, Al-Tanf, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook