Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Poutine parle d’une erreur géopolitique des États-Unis

    © Sputnik. Grigoriy Sisoev
    International
    URL courte
    Le documentaire d'Oliver Stone sur Vladimir Poutine (55)
    348884836

    Le Président russe Vladimir Poutine a évoqué une erreur géopolitique de Washington dans le documentaire d’Oliver Stone, The Putin Interviews.

    Les États-Unis commettent une erreur géopolitique en considérant Moscou comme une menace et un ennemi, a déclaré le Président russe Vladimir Poutine dans une interview accordée au réalisateur américain Oliver Stone.

    «Je ne pense pas que tout est dicté par des raisons idéologiques, il s'agit plutôt d'une concurrence géopolitique. Nos partenaires américains ont tort de qualifier la Russie de menace, de la considérer comme leur ennemi géopolitique principal. Nous avons beaucoup de domaine où notre travail conjoint donnerait sans doute des résultats positifs à la Russie, aux États-Unis et au monde entier», a indiqué M.Poutine.

    Selon Oliver Stone, les États-Unis sont préoccupés par l'existence même de la Russie. Après la révolution bolchévique de 1917 en Russie, la politique américaine était appelée à éradiquer le communisme et l'Union soviétique semblait un «ennemi commode» pour Washington. Après la Seconde Guerre mondiale, l'industrie de défense a été prioritaire dans l'économie américaine et les États-Unis ont donc besoin d'un ennemi extérieur, a conclu M.Stone.

     

    Dossier:
    Le documentaire d'Oliver Stone sur Vladimir Poutine (55)

    Lire aussi:

    Poutine: l’Otan cherche un ennemi pour justifier son existence
    Poutine: l'ennemi commun russe unit l'Europe? «Parfait, nous sommes prêts à patienter»

    Lire aussi:

    Poutine: l’Otan cherche un ennemi pour justifier son existence
    Poutine «humble» et «intelligent», selon Oliver Stone
    Le fils d’Oliver Stone sur son travail à RT: personne ne me prive de mon droit de raconter
    Tags:
    documentaire, The Putin Interviews, Oliver Stone, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik