Ecoutez Radio Sputnik
    Un sénateur US dénonce les conséquences des nouvelles sanctions antirusses

    Un sénateur US dénonce les conséquences des nouvelles sanctions antirusses

    © REUTERS/ Omar Sanadiki
    International
    URL courte
    132477273

    Richard Black sénateur républicain américain a affirmé que de nouvelles sanctions antirusses pourraient avoir des conséquences négatives non seulement pour la Russie, mais aussi pour les pays tiers.

    De nouvelles sanctions contre la Russie pourraient négativement influencer les contrats commerciaux d'autres pays, d'après le sénateur républicain de l'État de Virginie, Richard Black.

    «Je crois qu'il y a encore de l'inquiétude de la part de l'Europe, qui affirme que les États-Unis ne devraient pas avoir la possibilité d'imposer de manière unilatérale des sanctions, qui empêcheraient à l'avenir les relations contractuelles de pays dans le monde entier, et je suis d'accord avec cela», a déclaré le sénateur.

    Le Sénat américain a approuvé mercredi 14 juin un projet de loi permettant au Président de sanctionner les sociétés qui ont ponctuellement investi plus d'un million de dollars dans la construction par la Russie de pipelines d'exportation ou ont accordé à la Russie des équipements, des technologies ou des services permettant de réaliser ces travaux. Selon le texte, le montant annuel maximal de ces transactions ne doit pas dépasser cinq millions de dollars.

    Le texte propose également de réduire la durée de financement des banques russes, qui sont déjà visées par les sanctions américaines, de 90 à 14 jours, et celle des sociétés pétrogazières russes à 30 jours. En outre, le document interdit au Président américain Donald Trump de lever les restrictions sans le feu vert du Sénat.

     

    Lire aussi:

    PM du Luxembourg: les sanctions ne sont pas le seul sujet à discuter avec la Russie!
    Les USA ont besoin de nouvelles sanctions pour faire pression sur la Russie et l'Europe
    «La Crimée n'a pas peur des sanctions occidentales»
    Tags:
    commerce, sanctions antirusses, Europe, Virginie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik