Ecoutez Radio Sputnik
    Sur les lieux de l'incendie dans le Punjab

    Incendie au Pakistan: Moscou présente ses condoléances

    © REUTERS / Stringer
    International
    URL courte
    150
    S'abonner

    Le chef du Kremlin a adressé un message de condoléances aux autorités pakistanaises après la mort de 140 personnes dans un incendie survenu dans le Punjab.

    Le dirigeant russe Vladimir Poutine a exprimé ses condoléances au Pakistan suite à l'incendie meurtrier qui s'était produit dans la province du Punjab, selon le site du Kremlin.

    «Veuillez accepter nos plus sincères condoléances pour les conséquences tragiques de l'incendie dans la province du Pendjab. Les Russes partagent la douleur de ceux qui ont perdu leurs proches dans la catastrophe et souhaitent une prompte convalescence à tous les blessés», lit-on dans un télégramme envoyé par le chef du Kremlin au Président et Premier ministre pakistanais Mamnoon Hussain et Nawaz Sharif.

    Selon un bilan actualisé, 140 personnes ont trouvé la mort dans un incendie qui s'est produit dimanche au Pakistan, lorsqu'un camion-citerne d'hydrocarbures s'est renversé et que des passants se sont précipités pour récupérer le carburant répandu sur la chaussée. Le feu a également détruit plus d'une centaine de voitures, minibus et motos.

    Les accidents de la route meurtriers sont fréquents au Pakistan en raison notamment du mauvais état des routes, du manque d'entretien des véhicules et de l'imprudence des conducteurs. En 2015, au moins 62 personnes avaient péri dans le sud du pays, lorsque leur bus était entré en collision avec un camion-citerne de pétrole.

    Lire aussi:

    Explosion au Pakistan: 25 morts et 35 blessés dont un sénateur
    Attentat au Pakistan : Poutine présente ses condoléances
    Crash d’avion au Pakistan: condoléances de Poutine
    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Tags:
    condoléances, incendie, victimes, Nawaz Sharif, Mamnoon Hussain, Vladimir Poutine, Pakistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik