International
URL courte
14424
S'abonner

Les forces fidèles au gouvernement de Damas ne préparent aucune attaque chimique, contrairement à ce qu'affirme la Maison-Blanche, a déclaré un ministre syrien.

Le ministre syrien de la Réconciliation nationale Ali Haïdar a démenti mardi les déclarations de Washington selon lesquelles le gouvernement de Damas préparerait une nouvelle attaque chimique.

Selon le ministre cité par Associated Press, Damas n'a jamais eu recours à l'arme chimique et n'envisage pas de le faire à l'avenir. M.Haïdar a également accusé Washington de préparer «une guerre diplomatique» contre la Syrie aux Nations unies.

Tir de missile Tomahawk
© AP Photo / Ford Williams/U.S. Navy
Plus tôt dans la journée, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer a affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l'arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d'attaque sur des civils.

Selon M.Spicer, les préparatifs détectés sont similaires à ceux qui ont précédé l'attaque de Khan Cheikhoune, attribuée par Washington aux forces fidèles à Damas. Les États-Unis avaient alors riposté en lançant 59 missiles contre une base aérienne syrienne, signant leur première intervention armée contre Damas.

Lire aussi:

Pourquoi Israël et les USA frappent la Syrie
Pourquoi les USA intensifient-ils leur présence militaire en Syrie?
Le Kremlin désapprouve l’accusation de Washington concernant «l’attaque chimique» de Damas
La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Tags:
attaque chimique, démenti, Sean Spicer, Ali Haidar, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook