International
URL courte
14424
S'abonner

Les forces fidèles au gouvernement de Damas ne préparent aucune attaque chimique, contrairement à ce qu'affirme la Maison-Blanche, a déclaré un ministre syrien.

Le ministre syrien de la Réconciliation nationale Ali Haïdar a démenti mardi les déclarations de Washington selon lesquelles le gouvernement de Damas préparerait une nouvelle attaque chimique.

Selon le ministre cité par Associated Press, Damas n'a jamais eu recours à l'arme chimique et n'envisage pas de le faire à l'avenir. M.Haïdar a également accusé Washington de préparer «une guerre diplomatique» contre la Syrie aux Nations unies.

Tir de missile Tomahawk
© AP Photo / Ford Williams/U.S. Navy
Plus tôt dans la journée, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer a affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l'arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d'attaque sur des civils.

Selon M.Spicer, les préparatifs détectés sont similaires à ceux qui ont précédé l'attaque de Khan Cheikhoune, attribuée par Washington aux forces fidèles à Damas. Les États-Unis avaient alors riposté en lançant 59 missiles contre une base aérienne syrienne, signant leur première intervention armée contre Damas.

Lire aussi:

Pourquoi Israël et les USA frappent la Syrie
Pourquoi les USA intensifient-ils leur présence militaire en Syrie?
Le Kremlin désapprouve l’accusation de Washington concernant «l’attaque chimique» de Damas
Manifestation contre la loi Sécurité globale: la façade de la Banque de France en feu à Paris - vidéo
Tags:
attaque chimique, démenti, Sean Spicer, Ali Haidar, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook