Ecoutez Radio Sputnik
    La police allemande

    Les policiers berlinois se conduisent à Hambourg comme «des ados en voyage scolaire»

    © AP Photo / Michael Probst
    International
    URL courte
    3012

    Alcool, sexe et jeux en public avec l'arme de service: autant d’éléments de déshonneur pour plus de 200 policiers de Berlin renvoyés chez eux comme de mauvais écoliers. Un coup amère pour l'image de la police de Berlin, a commenté le porte-parole Thomas Neuendorf à l’intention de Sputnik.

    Les policiers de Berlin arrivés à Hambourg pour sécuriser le sommet du G20 n'ont pas perdu leur temps et ont fait la fête à Bad Sagerberg, où ils ont été hébergés. La fête ne s'est pas passée sans certains excès.

    «La police de Hambourg nous a fait savoir que les collègues devaient être renvoyés. Elle possède des données d'après lesquelles des policiers auraient uriné et eu des rapports sexuels en public. Une officière de police se promenait en peignoir avec une arme de service. Tous avaient bu beaucoup d'alcool et ont fait beaucoup de bruit», a relaté à Sputnik Thomas Neuendorf.

    Le chef de la police de Hambourg a jugé qu'un tel comportement des agents de police était inacceptable et a décidé de ne pas faire affaire à leurs services pendant le sommet du G20. Tout le contingent policier est rentré à Berlin.

    Thomas Neuendorf a avoué que la conduite des policiers à Hambourg a éclaboussé l'image de la police de Berlin.

    «Même s'ils s'ennuyaient, cela ne peut servir ni d'explication, ni d'excuse. Nous ne sommes pas ici pour un voyage scolaire entre élèves de 16 ans. Ce sont des fonctionnaires et il s'agit de la réputation de la police prise dans son ensemble», a déploré M.Neuendorf, ajoutant que chaque cas concret serait examiné et que des mesures disciplinaires ne tarderaient pas.

    Lire aussi:

    Les manifestations interdites à Hambourg pendant le sommet du G20
    La police allemande se sent délaissée
    Trop amical, un chien limogé de la police australienne
    Tags:
    excès, sommet du G7 de 2017, Thomas Neuendorf, Hambourg, Berlin, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik