Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Zakharova tacle Washington sur les préparatifs d’une attaque chimique en Syrie

    © Sputnik . Eugene Novozhenina
    International
    URL courte
    541250

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a commenté les affirmations de son homologue américaine, Heather Nauert, sur la préparation par Damas d’une nouvelle attaque chimique.

    Maria Zakharova a réagi sur Facebook aux paroles de Heather Nauert qui a expliqué par le caractère confidentiel de l'information le refus des États-Unis de fournir des preuves du fait que le régime de Bachar el-Assad préparerait actuellement une nouvelle attaque chimique.

    «Nous savons que dans le passé, le régime de Bush, pour réaliser une agression militaire contre l'Irak, avait falsifié les faits quant à l'existence dans ce pays de l'arme d'extermination massive contre son propre peuple. Cela suscite de sérieux doutes», a écrit la diplomate russe.

    Mercredi 28 juin, Heather Nauert a déclaré que personne ne publierait les renseignements sur la préparation par les autorités syriennes d'une nouvelle attaque chimique, car il s'agissait d'informations provenant des services secrets.

    «Nous savons que dans le passé le régime d'Assad a utilisé l'arme chimique contre son propre peuple, et cela nous préoccupe considérablement», a déclaré Mme Nauert.

    Elle a également ajouté que les États-Unis n'allaient pas croire les déclarations des autorités syriennes selon lesquelles Damas ne se préparait pas à une attaque chimique.

    Le 4 avril, l'opposition syrienne a annoncé que l'attaque chimique à Khan Cheikhoun avait fait 80 morts et 200 blessés, accusant les forces gouvernementales de l'avoir menée. Damas a rejeté formellement ces accusations déclarant n'avoir jamais utilisé des armes chimiques contre la population civile et les terroristes et avoir évacué tous les arsenaux chimiques de son territoire sous le contrôle de l'OIAC.

    Les États-Unis n'ont fourni aucune preuve de la culpabilité de la Syrie et ont tiré 59 missiles sur la base syrienne de Shayrat dans la nuit du 6 au 7 avril.

    Des enquêtes journalistiques indépendantes témoignent que l'administration américaine savait que Damas n'était pas mêlé à l'attaque de Khan Cheikhoun.

    Dans une interview accordée à Sputnik, Bachar el-Assad a confirmé qu'aucune attaque n'avait eu lieu et qu'il s'agissait d'une provocation visant à justifier la frappe contre la base aérienne syrienne. Il a ajouté que la vidéo publiée par le Front al-Nosra en guise de preuve affirmait que l'attaque avait été menée entre 6h00 et 6h30. Cependant, l'armée syrienne n'avait entrepris aucune opération à cette heure. Plus encore, la vidéo filmée par les Casques blancs est contraire à la version sur l'utilisation du gaz sarin: Bachar el-Assad a signalé que les secouristes n'auraient pas survécu s'ils avaient travaillé sans porter un masque et des gants.

    Lire aussi:

    Face aux succès de l'armée syrienne, les USA évoquent de nouvelles attaques chimiques
    «Washington prépare une escalade de la crise syrienne»
    Macron et Trump se préparent à une éventuelle attaque chimique en Syrie
    Tags:
    attaque chimique, commentaires, préparatifs, Heather Nauert, Maria Zakharova, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik