Ecoutez Radio Sputnik
    Shayrat

    «Les USA s’apprêteraient à une nouvelle provocation» à l’égard de la Syrie

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    128797

    Dans un entretien accordé à Sputnik, Alexandre Goussev, directeur de l’Institut de planification stratégique, a exposé son point de vue sur le déploiement d’avions et de navires de guerre américains près de la base aérienne syrienne de Shayrat.

    Le déploiement par les États-Unis d'avions et de navires non loin de la base syrienne de Shayrat pourrait signifier que les autorités américaines se préparent à commettre un nouvel acte de provocation, a fait savoir à Sputnik Alexandre Goussev, professeur et directeur de l'Institut de planification stratégique de Russie.

    «Faites confiance, mais vérifiez! Pourtant, à mon avis, il est nécessaire de bien suivre les informations relayées par CNN. Il y a maintenant une flotte conséquente de la marine américaine déployée dans la mer Méditerranée: le porte-avions USS George H.W.Bush, deux patrouilleurs, deux croiseurs, et leurs [missiles de croisière, ndlr] Tomahawk qui cibleraient la base aérienne de Shayrat», a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

    Et de préciser que cette situation lui rappelle le 7 avril dernier, quand les États-Unis ont tiré 59 missiles contre la base aérienne de Shayrat, utilisée par l'aviation gouvernementale syrienne, en réponse à l'attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun du 4 avril attribuée au gouvernement syrien.

    «Je pense que même pour les Américains, il est clair que Bachar el-Assad n'a pas utilisé d'armes chimiques. Bien évidemment, c'était une provocation. La même chose pourrait désormais se reproduire», a ajouté M.Gousev.

    Il a souligné qu'actuellement, les Américains pourraient prendre des mesures sans précédent, à savoir frapper avec des missiles BGM-109 Tomahawk la base de Shayrat, ce qui «entrainerait une grave escalade du conflit en Syrie».

    Selon les informations diffusées par la chaîne américaine CNN, le gouvernement américain a déployé des navires et des avions près de la base syrienne de Shayrat et la surveillent 24 heures sur 24. Pourtant, selon le même média, il n'y a aucune activité suspecte sur la base.

    Auparavant, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer avait affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l'arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d'attaque sur des civils.

    Lire aussi:

    Moscou: l’enquête doit porter sur l’attaque d’Idlib et sur la frappe US sur Shayrat
    Les étudiants de Damas manifestent contre les frappes US à Shayrat
    La Syrie et la Russie sont prêtes à accueillir des experts à l’aérodrome de Shayrat
    La Russie et l’UE peuvent-elles mettre fin au dollar roi?
    Tags:
    navires, avions, Bachar el-Assad, Shayrat, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik