International
URL courte
19126
S'abonner

Le Président sud-coréen a évoqué la «dernière chance» pour Pyongyang de dialoguer avec la communauté internationale, préoccupée par ses tests nucléaires et balistiques.

La Corée du Nord risque de rater la dernière occasion d'entamer un dialogue avec les autres pays du monde, estime le Président sud-coréen Moon Jae-in cité par l'agence Reuters.

«Le Président Moon a fait savoir qu'il s'était entretenu avec Donald Trump sur l'emploi des sanctions et des pressions en vue de résoudre les dossiers balistique et nucléaire nord-coréens. Les deux dirigeants ont également discuté de la nécessité d'un dialogue en la matière. Il s'agit de la dernière possibilité pour la Corée du Nord d'entamer des négociations», a indiqué le porte-parole du chef d'État sud-coréen Yoon Young-chan.

La situation reste tendue dans la péninsule coréenne depuis les récents essais de missiles balistiques réalisés par Pyongyang le 12 février 2017. En 2016, la Corée du Nord avait tiré plus d'une vingtaine de missiles et effectué deux tests nucléaires en violation de résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu.

Auparavant, le locataire de la Maison-Blanche Donald Trump, recevant pour la première fois à Washington le nouveau Président sud-coréen, a réitéré ses avertissements à Pyongyang, affirmant que le temps de la patience à son égard était révolu.

Lire aussi:

Pyongyang: seules les armes nucléaires peuvent nous protéger des USA
Pyongyang appelle la Corée du Sud à «faire le bon choix»
USA: «L'ère de la patience stratégique» avec Pyongyang est terminée
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
dialogue, négociations, programme balistique, nucléaire coréen, Donald Trump, Moon Jae-in, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook