International
URL courte
615
S'abonner

Le ministre qatari des Affaires étrangères, Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani, a démenti les accusations selon lesquelles Doha jouerait un double-jeu avec le terrorisme.

Évoquant la lutte antiterroriste lors d'un discours à l'Institut royal des affaires internationales à Londres, le chef de la diplomatie qatarie Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani a affirmé que le Qatar luttait résolument contre les terroristes.

«On ne peut pas dire que nous utilisons la manière douce avec les terroristes… Nous collaborons avec les services spéciaux de la Grande-Bretagne et des États-Unis à ce sujet», a-t-il martelé, précisant que le Qatar était aux prises avec «les idéologies agressives cherchant à influer sur l'état d'esprit des jeunes».

Par ailleurs, M.Al-Thani a souligné que Doha était prêt au dialogue avec ses voisins du Golfe pour résoudre tous les différends.

Pour rappel, l'Arabie saoudite, Bahreïn, l'Egypte et les Emirats arabes unis ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l'accusant de soutenir le terrorisme et de se rapprocher de l'Iran chiite, grand rival régional du royaume saoudien. Le Qatar, qui a le soutien de la Turquie, rejette fermement ces allégations.

Les quatre pays arabes demandent notamment au Qatar de rompre les relations diplomatiques avec l'Iran, de fermer la base militaire turque sur son territoire et de mettre fin à la diffusion de la chaîne de télévision Al Jazeera.

Doha, qui avait 10 jours pour obtempérer, a qualifié les requêtes d'irréalistes et a appelé à les réviser.

Lire aussi:

La Turquie maintiendra une présence militaire au Qatar
Randa Kassis : «il faut couper les financements de l’Arabie saoudite et du Qatar»
Le blocus du Qatar conforme aux règles de l'OMC, selon les pays arabes
Tags:
jeu, menace terroriste, terrorisme, crise, Golfe persique, Qatar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook