Ecoutez Radio Sputnik
    Trump et Poutine en guerre contre la cybercriminalité

    Trump et Poutine en guerre contre la cybercriminalité pour éviter les soupçons d’ingérence

    © AP Photo / Alexander Zemlianichenko
    International
    URL courte
    Première rencontre Poutine-Trump (juillet 2017) (35)
    8200

    Revenant dans une série de tweets sur l’entretien qu'il a eu avec Vladimir Poutine en marge du sommet du G20 à Hambourg, le Président américain Donald Trump a confirmé les propos de son homologue russe concernant la volonté des deux États de coopérer afin de garantir la sécurité du cyberespace.

    Deux jours après son premier tête-à-tête avec le Président russe, Donald Trump a déclaré sur Twitter qu'il avait discuté avec Vladimir Poutine de la création d'un groupe fermé sur la cybersécurité pour prévenir toutes les questions concernant «l'ingérence» dans des élections.

    «Poutine et moi, nous avons discuté de la création d'un groupe fermé sur la cybersécurité afin que le piratage des élections et une liste d'autres choses négatives soient empêchés», a écrit Donald Trump sur Twitter.

    Plus tôt, le Président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Russie et les États-Unis ne devraient pas rencontrer dans leurs relations de situations d'incertitude en matière de cybersécurité.

    Le premier tête-à-tête entre Donald Trump et Vladimir Poutine s'est achevé vendredi à Hambourg, en marge du sommet du G20, après deux heures et demi de discussions. Le Président Donald Trump a qualifié de «formidable» sa première rencontre avec le dirigeant russe.

    Dans le cadre de leur première rencontre au sommet du G20, Vladimir Poutine s'est longuement entretenu avec Donald Trump au sujet de plusieurs questions d'actualité.

    Dossier:
    Première rencontre Poutine-Trump (juillet 2017) (35)

    Lire aussi:

    Rencontre Trump-Poutine, vue par le NYT: 40 minutes sur l’«ingérence» russe
    Le fils de Trump aurait vu une avocate russe avant l'élection de 2016
    Tags:
    cybersécurité, Donald Trump, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik