Ecoutez Radio Sputnik
    Destructions au Yémen

    Plus de 50.000 nouveaux cas suspects de choléra au Yémen en 10 jours

    © AP Photo / Hani Mohammed
    International
    URL courte
    Situation au Yémen (2017) (67)
    5110

    Le choléra continue de sévir au Yémen, pays ravagé par la guerre civile, avec plus de 50.000 nouveaux cas suspects enregistrés ces derniers jours.

    Plus de 50.000 nouveaux cas suspects de choléra ont été comptabilisés au Yémen au cours des 11 derniers jours, constate mardi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

    «Pour le 11 juillet, plus de 313.538 cas suspects de choléra et 1.732 morts liées à l'épidémie sont enregistrés au Yémen», indique l'OMS.

    Dans son bilan précédent, l'Organisation avait fait état, entre le 27 avril et le 2 juillet, de 262.649 cas suspects et de 1.587 décès dans 21 provinces.

    L'effondrement des infrastructures médicales et sanitaires au Yémen, ravagé par plus de deux ans de guerre, a favorisé fin avril l'apparition du choléra dans le pays pour la deuxième fois en moins d'un an.

    Sanaa, Hodeida, Hajjah et Amran sont les zones les plus touchées. Selon le directeur régional du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour le Proche et Moyen-Orient, l'épidémie fait environ 7.000 nouveaux cas chaque jour.

    Les Yéménites font face en outre à un risque de famine pouvant toucher 17 millions de personnes, soit les deux tiers de la population du pays.

    Dossier:
    Situation au Yémen (2017) (67)

    Lire aussi:

    Le Yémen espère reprendre une vie normale avant le Ramadan
    300.000 personnes pourraient contracter le choléra au Yémen
    Les momies, victimes inattendues de la guerre au Yémen
    Tags:
    épidémie, choléra, Comité international de la Croix-Rouge (CICR), OMS, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik