Ecoutez Radio Sputnik
    Destructions au Yémen

    Le choléra au Yémen aurait fait plus de morts qu’on le dit

    © REUTERS / Anees Mahyoub
    International
    URL courte
    Situation au Yémen (2017) (67)
    0 09
    S'abonner

    L'Onu reconnaît que l'épidémie de choléra pourrait avoir emporté bien plus de vies humaines au Yémen qu'il n'est constaté dans les rapports officiels.

    Le nombre réel de victimes de l'épidémie de choléra qui sévit au Yémen pourrait bien dépasser les chiffres officiels, estime le vice-secrétaire général des Nations unies Stephen O'Brien.

    L'effondrement des infrastructures médicales et sanitaires au Yémen, pays ravagé par plus de deux ans de guerre, a favorisé fin avril l'apparition du choléra dans le pays pour la deuxième fois en moins d'un an.

    Selon les évaluations de l'Onu, plus de 320.000 cas présumés de choléra ont été signalés dans 21 des 23 provinces du Yémen, tandis qu'au moins 1.740 personnes en sont décédées.

    «Ces chiffres seraient probablement plus élevés dans les zones éloignées où nous ne sommes pas en mesure de nous rendre», a déclaré M.O'Brien.

    Plus de sept millions de personnes sont menacées de famine, dont 2,3 millions d'enfants mal nourris âgés de moins de cinq ans. «Ils sont vulnérables face aux maladies et risquent de subir une mort lente et atroce», constate le responsable.

    Dossier:
    Situation au Yémen (2017) (67)

    Lire aussi:

    Le Yémen frappé par le choléra: 500 morts et près de 42.000 cas suspects
    Yémen: l'épidémie de choléra fait 315 morts et plus de 29.000 cas suspects
    Plus de 50.000 nouveaux cas suspects de choléra au Yémen en 10 jours
    Tags:
    victimes, épidémie, choléra, ONU, Stephen O'Brien, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik