International
URL courte
652610
S'abonner

Évoquant la crise syrienne dans son entretien avec le chef d’État américain, le Président français Emmanuel Macron a déclaré que la destitution de Bachar al-Assad ne faisait pas partie de la politique de Paris et qu’il faudrait se concentrer sur la lutte antiterroriste.

Emmanuel Macron a déclaré ce jeudi lors de sa rencontre avec le Président américain Donald Trump qu'il ne faisait plus «du départ et de la destitution de Bachar al-Assad une condition préalable à l'intervention de la France» dans les discussions sur la Syrie.

«Nous avons en effet changé la doctrine française à l'égard de la Syrie pour pouvoir avoir des résultats et travailler de manière très étroite avec nos partenaires, en particulier les États-Unis d'Amérique», a confirmé le chef de l'État français lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue américain à l'Élysée, cité par l'AFP.

Donald et Melania Trump sont arrivés à Paris à l'invitation du Président français Emmanuel Macron pour la célébration de la Fête nationale qui aura lieu le 14 juillet. M. Macron l'a officiellement accueilli en milieu d'après-midi à l'hôtel national des Invalides. Les deux chefs d'État ont eu un entretien à l'Élysée, suivi d'une conférence de presse commune. Ils assisteront ensemble au défilé militaire de la fête nationale vendredi matin sur les Champs-Élysées.

Lire aussi:

Melania Trump débarque à Paris comme une vraie Jackie Kennedy
Donald Trump a des «instincts politiques phénoménaux», assure sa fille Ivanka
Trump: le cessez-le-feu en Syrie prouve la réussite des entretiens avec Poutine
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Tags:
conflit syrien, crise syrienne, destitution, négociations, conférence, Donald Trump, Emmanuel Macron, Bachar el-Assad, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook