Ecoutez Radio Sputnik
    En Inde, la révolte des Intouchables gronde

    Le prochain Président de l’Inde sera un «intouchable»

    © AP Photo/ Ajit Solanki
    International
    URL courte
    111849181

    C’est presque chose faite: le prochaine Président indien sera un représentant de la communauté historiquement marginalisée des dalits, les soi-disant intouchables.

    Le parti du Premier ministre indien Narendra Modi a désigné lundi un avocat dalit comme son candidat pour devenir le prochain président de l'Inde, geste vu comme une main tendue vers cette communauté dite des «intouchables».

    Les législateurs indiens votaient lundi pour élire le prochain Président du pays, une victoire politique annoncée pour le Premier ministre Narendra Modi alors que son candidat, issu de la communauté défavorisée des dalits, est presque assuré de l'emporter.

    Quelque 4.900 élus des assemblées parlementaires nationales et régionales devaient décider du nom du prochain chef de l'État, un poste principalement honorifique, pour remplacer le sortant, Pranab Mukherjee.

    Ram Nath Kovind, un ancien avocat de 71 ans issu de la communauté historiquement marginalisée des dalits (autrefois appelés «intouchables»), a toutes les chances d'être désigné en raison du poids du Bharatiya Janata Party (BJP, au pouvoir à New Delhi) et de ses alliés dans le collège électoral.

    L'élection de cet homme proche de la mouvance nationaliste hindoue renforcerait la mainmise du Premier ministre Modi sur le pouvoir. Elle lui permettrait aussi de marquer des points au sein de la communauté dalit, forte de 200 millions de personnes, en vue des législatives de 2019 où il devrait concourir à un second mandat.

    Emboîtant le pas au BJP, l'opposition emmenée par le parti du Congrès a également dû porter son choix sur une dalit, l'ex-diplomate Meira Kumar, pour ne pas apparaître en décalage et risquer de froisser de potentiels électeurs.

    Pour rappel, les dalits ont tenu d'importantes manifestations l'année dernière après plusieurs cas de passages à tabac de membres de leur communauté par des milices de défense des vaches ou des personnes de castes plus élevées.

    Si M. Kovind ou Mme Kumar est élu, le vainqueur deviendrait le deuxième président dalit d'Inde, après K R Narayanan (1997-2002). Le résultat de l'élection présidentielle sera annoncé jeudi.

    Lire aussi:

    Boycott au sommet: l’Inde boude la «Nouvelle route de la soie»
    La Turquie et l’Inde veulent se passer du dollar dans leurs échanges
    La Russie et l'Inde préparent un placement de parité des stations de navigation
    En Inde, un fermier reçoit un train en dédommagement
    Inde: après une grève de la faim de 16 ans, elle ne reçoit que 90 votes aux élections

    Lire aussi:

    Et si Salvador Dali avait des enfants? Son corps exhumé à la demande d’une voyante
    Le Dalaï-lama appelle à un dialogue Poutine-Trump pour la paix dans le monde
    Le Dalaï-lama prédit une «ère de paix» sous Donald Trump
    USA: des Chinois ne veulent pas du Dalaï-lama à leur remise de diplômes
    Nouvelle route de la soie: l'Inde boude le forum chinois
    Tags:
    élection présidentielle, Narendra Modi, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik