Ecoutez Radio Sputnik
    Emir Kusturica

    «L’Otan encercle la Russie plus qu’Hitler, et Poutine l’attend en judoka»

    © Sputnik. Sergey Pyatakov
    International
    URL courte
    186389552

    Vladimir Poutine sait que faire, sa stratégie étant celle d’un «bon judoka» sachant contrer la force d’autrui, a déclaré à Sputnik le célèbre musicien et réalisateur serbe Emir Kusturica.

    Bien des stratèges russes estiment qu'une guerre future n'aurait pas lieu sur le territoire de la Russie, mais ailleurs, a rappelé à Sputnik Emir Kusturica, commentant l'exigence des États-Unis de présenter un rapport sur la coopération militaire entre la Russie et la Serbie.

    «Tout le monde sait qu'à présent, des forces militaires beaucoup plus importantes que celles d'Hitler sont aujourd'hui déployées aux frontières de la Russie. […] Nous savons combien d'unités militaires sont concentrées près des frontières russes, mais ignorons à quelle fin», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, Vladimir Poutine sait que faire, sa stratégie étant celle d'un bon judoka qui sait repousser la force d'autrui.

    «La Russie a toujours été très puissante. Qui plus est, j'ai lu dans des journaux que les stratèges militaires estimaient que la guerre ne serait pas menée sur le territoire russe, mais dans d'autres points de la planète», a poursuivi M.Kosturica.

    Il a accordé cette interview à Sputnik, en attendant l'arrivée du célèbre chef d'orchestre russe Valeri Guerguiev au festival de musique russe Bolchoï, organisé par Emir Kusturica dans son village de Küstendorf, en Serbie.

    Lire aussi:

    La Russie fournira des MiG et des avions cargos à la Serbie
    La Russie offrira des chars, des chasseurs et des blindés à la Serbie
    La Russie et la Serbie lancent des exercices militaires conjoints
    La Serbie entre l’Union européenne et la Russie
    La Serbie n’imposera jamais de sanctions à la Russie
    Tags:
    musiciens, judo, réalisateur, rapport, festival, frontière, Sputnik, OTAN, Valeri Guerguiev, Emir Kusturica, Adolf Hitler, Vladimir Poutine, Serbie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik