International
URL courte
620
S'abonner

Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis aux Nations unies, a déclaré au Conseil de sécurité de l’Onu, en se référant aux donnés du renseignement américain, que la Corée du Nord avait tiré le 4 juillet un missile intercontinental, alors que la partie russe évoque le tir d’un missile à portée intermédiaire.

L'ambassadrice des États-Unis aux Nations unies, Nikki Haley, a annoncé aux membres du Conseil de sécurité des Nations Unies que d'après les informations du renseignement américain, la Corée du Nord avait tiré le 4 juillet un missile intercontinental.

En réponse, la Russie a proposé de procéder à un échange d'informations entre les spécialistes russes et américains sur le tir du missile, selon Reuters, citant des sources diplomatiques.

Plus tôt, Moscou a envoyé au Conseil de sécurité des Nations Unies des documents confirmant que le 4 juillet, la Corée du Nord avait procédé au test d'un engin à portée intermédiaire, ce que contredit la nouvelle théorie de Washington.

Selon les données du ministère russe de la Défense, la fusée nord-coréenne tirée le 4 juillet dernier a atteint une altitude de seulement 535 kilomètres et parcouru une distance d'environ 510 kilomètres avant de tomber au centre de la mer du Japon, ce qui classe le missile parmi les engins à portée intermédiaire.

Lire aussi:

L’impasse des sanctions américaines contre la Corée du Nord
Un séisme de magnitude 5.8 ressenti à l'est de la Corée du Nord
Moscou ne soutiendra pas les sanctions contre la Corée du Nord
En Corée du Nord, tout se termine en chansons… même le test d’un missile (vidéo)
La Chine suspend sa coopération militaire avec la Corée du Nord
Tags:
missiles, tir, ONU, Nikki Haley, Corée du Nord, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook