International
URL courte
Fuites sur les bases US en Syrie (2017) (5)
39511
S'abonner

En réponse aux tentatives de Washington de mettre en doute l'efficacité des opérations russes sur le sol syrien, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a rétorqué qu'à la différence des États-Unis la Russie ne dissimulait pas les bases militaires qu'elle avait légalement installées sur le territoire syrien.

Après que le directeur de la CIA Mike Pompeo a déclaré que la Russie n'était engagée dans la guerre en Syrie qu'avec l'objectif unique de «contrarier l'Amérique» et non avec celui de combattre Daech, le ministre russe des Affaires étrangères a riposté en éclaircissant la raison d'être des bases russes en Syrie et a souligné que les américaines, qui font couler beaucoup d'encre ces derniers jours, étaient illégales.

«J'ai entendu dire et même lu que les USA disposaient de dix bases sur le territoire syrien, ce qui veut dire que M. Pompeo veut la même chose que nous en Syrie, mais que le désir des USA est plusieurs fois supérieur au nôtre», a estimé M.Lavrov lors d'une conférence de presse.

«Une autre différence importante: nous ne cachons pas nos deux bases, elles y ont été installées et fonctionnent conformément à des accords intergouvernementaux dans l'objectif de favoriser la lutte contre les terroristes qui sont assez nombreux sur le sol syrien. Les États-Unis ne font pas trop de publicité autour de leurs bases et le fait que ces bases n'ont pas de fondement légal est également évident pour tous.»

En cela, Moscou n'est pas opposé à l'existence des bases américaines en Syrie, mais à condition qu'elles soient installées sur une base légale.

Plus tôt, Mike Pompeo, directeur de la CIA, a dit ne pas avoir de preuves solides du fait que la Russie aspirait vraiment à combattre Daech en Syrie et a aussi indiqué que Moscou était engagé dans le règlement de la crise syrienne plutôt dans le but de contrarier les États-Unis.

Auparavant, l'agence d'information Anadolu a publié des informations concernant la localisation des bases militaires américaines en Syrie. Selon l'agence, les États-Unis en posséderaient plusieurs, dont deux installées dans la région de Rmeilan et dans la province de Hassaké et une autre dans la région de Harab Isk pour y déployer des hélicoptères. Trois autres bases se situeraient dans la province de Hassaké où sont installés des militaires américains, deux autres se trouveraient dans la ville de Manbij. trois autres encore seraient installées dans la province de Raqqa.

Ankara a de son côté démenti avoir fourni d'informations en la matière à l'agence turque.

Le porte-parole du Pentagone, Eric Pahon, a exprimé à Sputnik sa préoccupation par cette publication qui pourrait nuire à la coalition internationale antiterroriste.

Dossier:
Fuites sur les bases US en Syrie (2017) (5)

Lire aussi:

Ankara dément avoir fourni aux médias des données sur les bases US en Syrie
Des informations sur les bases US en Syrie dévoilées par une agence turque
Téhéran recommande aux USA d’éloigner leurs bases militaires à 1.000km de l’Iran
Pyongyang menace de «réduire en cendres» les bases US au Japon et en Corée du Sud
Cette île sud-coréenne où les bases US ne sont pas les bienvenues
Tags:
publication, crise syrienne, base militaire, Etat islamique, Mike Pompeo, Sergueï Lavrov, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook