International
URL courte
2128
S'abonner

Calendrier perpétuel, boîtier en titane, cadran en or et… un ex-propriétaire du nom de Vladimir Poutine: une montre comme celle-là, ça vous tenterait? Trop beau pour être vrai! Une maison de vente aux enchères a probablement trompé un client en vendant pour un million d’euros une montre soi-disant de Vladimir Poutine, a averti le Kremlin.

La société Monaco Legends a annoncé qu'une montre Patek Philippe Triple Complication accompagnée de documents de garantie au nom de Vladimir Vladimirovitch Poutine a été vendue aux enchères Antiquorum pour plus d'un million d'euros, raconte la BBC. La réaction du Kremlin n'a pas tardé:

«Très probablement, la maison de vente aux enchères a simplement dupé l'acheteur. On a bien gonflé le prix. Mais maintenant, que l'acheteur s'arrange avec la maison de vente aux enchères. Cette montre n'a rien à voir avec le Président. Une ruse absolue, un habile coup de marketing, apparemment très réussie, à en juger par la somme», a déclaré M.Peskov, ajoutant qu'il «éprouvait de la pitié pour le client».

En outre, le porte-parole a souligné que le Kremlin n'avait pas la moindre intention de contacter la maison de vente aux enchères et déterminer l'origine de la montre.

«Le métier d'Ostap Bender est tenace», a-t-il déclaré faisant référence au célèbre escroc des romans soviétiques «Les Douze Chaises» et «Le Veau d'or».

Le propriétaire malchanceux a acheté le modèle Triple Complication Patek Philippe 5208P équipé d'un boîtier en titane, d'un calendrier perpétuel et d'un cadran en or, précise la BBC.

Le nom du nouveau propriétaire de la montre n'a pas été révélé.

Lire aussi:

Poutine n’a pas la «possibilité physique» d’utiliser les réseaux sociaux
Une inconnue embrasse Vladimir Poutine (vidéo)
Trump dévoile les détails de son entretien «secret» avec Poutine
Rencontre «secrète» de Trump et Poutine? Une «maladie» des médias, selon le Président US
Vladimir Poutine, gentleman des rendez-vous internationaux
Tags:
vente aux enchères, montre, Kremlin, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook