International
URL courte
3100
S'abonner

Les groupes d’insurgés syriens Ahrar al-Cham et Hayat Tahrir al-Cham se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu à Idlib et sur le retrait des factions rebelles du poste frontalier de Bab al-Hawa.

Vendredi 21 juillet, les groupes islamistes rivaux Ahrar al-Cham et Hayat Tahrir al-Cham ont convenu d'un cessez-le-feu après des jours de combats violents dans la province syrienne d'Idlib, selon un message d'Ahrar al-Cham publié sur le Web.

D'après cette déclaration, Ahrar al-Cham et des factions rebelles se retireront également du poste frontalier de Bab al-Hawa cédant ainsi le contrôle à «l'administration civile».

Tahrir al-Cham dirigé par l'ancienne filiale syrienne d'Al-Qaïda était précédemment parvenu à encercler Ahrar al-Cham après avoir avancé vers le poste fronatalier de Bab al-Hawa.

 

 

Lire aussi:

Attaque chimique à Idlib: la CIA a mis les USA dans une situation embarrassante
Une double explosion à Idlib fait 45 morts et plus de 30 blessés
«La Russie peut prouver que l’attaque chimique à Idlib est une provocation»
Poutine exhorte à trouver et punir les coupables de la tragédie d’Idlib
Attaque d’Idlib: des experts français décryptent les incohérences du rapport de Paris
Tags:
rebelles, islamistes, cessez-le-feu, Hayat Tahrir al-Cham, Ahrar al-Sham (Libres du Sham), Al-Qaïda, Idlib, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik