International
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (276)
8272
S'abonner

Le processus de politisation du projet de construction du gazoduc Nord Stream 2 de la part de la Commission européenne et de certains pays européens est inadmissible, a déclaré ce jeudi le directeur du comité de l’Est de l’économie allemande, Michael Harms.

Commentant les nouvelles sanctions antirusses, visant, entre autres, la construction du gazoduc Nord Stream 2, le directeur du comité de l'Est de l'économie allemande, Michael Harms, a affirmé que c'était «inadmissible».

«Nous sommes fermement opposés à la politisation du projet "Nord Stream 2" de la part de la Commission européenne et de certains pays européens», a-t-il martelé, ajoutant que le gazoduc jouerait un rôle important dans la garantie de la sécurité énergétique sur le continent.

La Chambre des représentants du Congrès américain a adopté mardi une proposition de loi introduisant de nouvelles sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord. Le texte sera ensuite soumis au Sénat et au Président Trump. Selon le texte, le Président peut imposer des sanctions aux personnes qui comptent investir plus de cinq millions de dollars par an ou un million de dollars d'un seul coup dans la construction de pipelines d'exportation russes, ou bien qui envisagent de fournir des technologies, services ou d'accorder une assistance aux réalisateurs de ces projets énergétiques. Dans le même temps, les États-Unis continueront à s'opposer à la pose du gazoduc Nord Stream.

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux tuyaux de gazoduc reliant le littoral russe à l'Allemagne, via la mer Baltique. Sa capacité totale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le chantier doit être terminé avant la fin 2019. Le coût du projet est évalué à 9,5 milliards d'euros. Selon les experts, essayant de stopper le pipeline Nord Stream 2 entre la Russie et l'UE, Washington vise à exporter son propre gaz naturel liquéfié vers l'UE afin de la rendre ainsi dépendante des États-Unis.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (276)

Lire aussi:

Un projet de loi du Congrès US appelle l’administration Trump à contrer le Nord Stream 2
Nord Stream 2: les pays de l’UE auront-ils le courage de dire «niet» aux USA?
Kiev assimile le pont de Kertch et le gazoduc Nord Stream 2 à des «armes»
Trois pays plaident pour Nord Stream 2 auprès de la Commission européenne
Les USA forceraient l’UE à renoncer au gazoduc Nord Stream 2
Tags:
sanctions antirusses, économie, sanctions, Nord Stream 2, Commission européenne, Union européenne (UE), Michael Harms, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook