International
URL courte
Tir de missile nord-coréen du 28 juillet 2017 (21)
5191
S'abonner

Selon le ministère russe de la Défense, le nouveau test de missile effectué par la Corée du Nord dans la nuit de vendredi à samedi ne représentait aucun danger pour la Russie.

Le tir de missile nord-coréen a été effectué dans la direction opposée à la frontière russe et ne représentait pas de menace pour la Russie, a déclaré le ministère russe de la Défense.

D'après le ministère, «les données paramétriques du vol de la cible balistique, suivie par le système de détection russe, correspondent aux spécifications d'un missile balistique à portée intermédiaire».

Pyongyang a procédé dans la nuit de vendredi à samedi à un tir de missile, a confirmé plus tôt dans la journée le ministère japonais de la Défense. Comme l'a fait savoir le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, le projectile aurait terminé sa course dans la zone économique exclusive japonaise.

Selon les forces armées sud-coréennes, le nouveau missile du nord a parcouru une distance de 1.000 kilomètres et a atteint une altitude de 3.700 kilomètres. Ainsi, il s'agit vraisemblablement d'un vrai missile balistique intercontinental, ont résumé les militaires se disant prêts à d'autres «provocations».

 

Dossier:
Tir de missile nord-coréen du 28 juillet 2017 (21)

Lire aussi:

Tir nord-coréen le 4 juillet: intercontinental ou à portée intermédiaire?
Japon: le missile balistique intercontinental nord-coréen est monté à 3.000km
La Corée du Nord tire un missile qui tombe dans la zone économique exclusive japonaise
Séoul reste vigilant devant un éventuel nouvel essai de missile nord-coréen
La date d’un éventuel nouvel essai de missile nord-coréen dévoilée
Tags:
missiles balistiques, menace nord-coréenne, tir de missiles, Pyongyang, Japon, Corée du Sud, Corée du Nord, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook