Ecoutez Radio Sputnik
    Londres

    150 extrémistes présumés déchus de la nationalité au Royaume-Uni

    © AP Photo / Kirsty Wigglesworth, file
    International
    URL courte
    2160
    S'abonner

    Plus de 150 Britanniques ont été privés de la nationalité en raison de liens présumés avec des groupes extrémistes opérant en Syrie et en Irak.

    Les autorités britanniques ont déchu de la nationalité plus de 150 extrémistes présumés ayant quitté le pays pour faire le djihad, écrit le journal Sunday Times.

    Parmi les personnes visées figurent notamment des individus ayant rejoint les rangs de Daech, ainsi que des femmes parties en Syrie ou en Irak pour épouser des terroristes.

    D'après des sources au sein des services de renseignement citées par le journal, Londres pourrait déchoir de la nationalité le père et le frère de Salman Abedi, auteur de l'attaque terroriste de Manchester, qui sont actuellement détenus en Libye. Cependant, les autorités britanniques préfèreraient les voir extradés vers le Royaume-Uni, indique le Sunday Times.

    Au total, 850 ressortissants britanniques se sont rendus dans les zones de conflit en Irak et en Syrie, selon les services de sécurité. Entre 10 et 15% d'entre eux ont été tués dans les combats, alors que la moitié ont regagné la Grande-Bretagne.

    À l'heure actuelle, la liste des personnes présentant une menace terroriste au Royaume-Uni compte environ 3.000 noms.

    Lire aussi:

    Les services secrets britanniques submergés par le flot de terroristes
    Un Britannique expulsé de Turquie pour "propagande terroriste"
    Lorsqu'un terroriste attaque en justice la Défense britannique
    USA: un Britannique condamné à 20 ans de prison pour terrorisme
    Grande-Bretagne: un homme accusé de terrorisme pour avoir séjourné dans le Donbass
    Tags:
    extrémisme, déchéance de nationalité, terrorisme, Etat islamique, Salman Abedi, Libye, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik