International
URL courte
15533
S'abonner

Selon le démocrate américain John Podesta, Donald Trump n’aura pas d’autre choix que signer le nouveau projet de loi sur les sanctions contre la Russie.

L'ancien chef du QG de la campagne électorale de la candidate des démocrates Hillary Clinton, John Podesta, a déclaré que le Président américain Donald Trump, rival de Mme Clinton à l'époque de la campagne électorale, est coincé par le projet de loi sur les sanctions antirusses adopté par le Congrès.

Satisfait par le fait que le Congrès a adopté de nouvelles mesures à une majorité écrasante, M.Podesta, a affirmé, lors d'une interview à la chaîne ABC, qu'il était «content que le Président soit coincé» et devrait alors signer le projet de loi.

Le Sénat américain a approuvé jeudi la proposition de loi portant sur de nouvelles sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord. Le document a été soutenu par 98 voix contre deux. Vendredi, des représentants de la Maison-Blanche ont annoncé que Trump signerait ce document.

Le nouveau projet de loi impose de grandes restrictions au Président concernant la possible levée des sanctions sans approbation du Congrès. Ainsi, cela limite considérablement la liberté d'action du Président américain dans le domaine de la politique extérieure.

 

Lire aussi:

Les sanctions ne permettront pas à Washington d'améliorer ses relations avec Moscou
Le Congrès a fait «avaler l'amère dragée» des sanctions à Trump
Sanctions, vous dites? Les USA prônent la coopération avec la Russie
Sondage: les Allemands rejettent les nouvelles sanctions antirusses des USA
La riposte russe aux sanctions US rétablit l'équilibre entre les parties
Tags:
projet de loi, sanctions, Congrès des États-Unis, Hillary Clinton, Donald Trump, John Podesta, Corée du Nord, Iran, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook