Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    Les terroristes pilonnent le quartier de l’ambassade russe à Damas

    © AFP 2019 Mohammed Eyad
    International
    URL courte
    8540

    Deux obus de mortier lancés par les terroristes sont tombés cette après-midi dans l’enceinte de l’ambassade russe à Damas, deux autres à proximité, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    La Russie condamne fermement l'attaque terroriste contre son ambassade à Damas qui a subi mercredi des tirs de mortier des djihadistes, indique un communiqué publié sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

    Selon le document, lors du pilonnage, deux obus sont tombés dans l’enceinte de l’ambassade, deux autres ont explosé à proximité. Par un heureux hasard, les tirs n’ont pas fait de victime et ont seulement causé de faibles dégâts matériels.

    «Nous condamnons fermement les attaques terroristes contre la mission diplomatique russe à Damas. Nous tenons à rappeler une nouvelle fois que la Russie a maintes fois attiré l'attention sur la nature barbare des attaques terroristes contre des quartiers résidentiels de Damas et d'autres villes syriennes densément peuplées», souligne le ministère russe des Affaires étrangères.

    La diplomatie russe a également espéré que les normes morales et éthiques «de collègues de plusieurs pays occidentaux au sein du Conseil de sécurité de l’Onu leur permettront de donner une bonne évaluation publique de cet acte criminel».

    «De plus, nous confirmons que la ligne cohérente et de principe de la Russie de mener une lutte sans compromis contre les terroristes en Syrie sera poursuivie», indique le communiqué.

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik