International
URL courte
12271
S'abonner

Comme l’exige la tradition, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s’est présenté en chemise traditionnelle philippine au dîner de gala du sommet de l’ASEAN à Manille.

La première journée de la visite de travail du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Manille s'est terminée par un dîner officiel organisé par son homologue philippin Alan Cayetano. Selon la tradition, lors de cette réception tous les ministres participant au sommet de l'ASEAN abandonnent leurs costumes pour les vêtements nationaux du pays hôte.

Les photos des chefs des diplomaties en chemise philippines traditionnelles ont été publiées par la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, sur sa page Facebook.

Cette fois, les organisateurs de l'événement ont réussi à trouver un costume national pour le ministre russe. L'année dernière, à Vientiane, M.Lavrov avait dû venir à la réception en costume officiel, car la chemise laotienne traditionnelle préparée par les organisateurs était trop petite pour lui.

Dimanche 6 août, le ministre russe des Affaires étrangères est arrivé dans la capitale philippine pour participer au sommet de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est). M.Lavrov a déjà pris part à plusieurs rencontres bilatérales, y compris avec ses homologues turc et chinois, ainsi qu'avec le Secrétaire d'État des États-Unis, Rex Tillerson.

 

Lire aussi:

Lavrov à Tillerson: la coopération en matière de cybersécurité est indispensable
Tillerson soulève la question des contre-mesures russes, Lavrov lui répond du tac au tac
Lavrov: Moscou et Pékin fermement opposés aux tirs de missiles par la Corée du Nord
Lavrov et Tillerson, première rencontre «après sanctions»
Lavrov et Tillerson se reverront lors du sommet de l’Asie orientale
Tags:
chemise, costume, dîner, traditions, sommet, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Rex Tillerson, Sergueï Lavrov, Manille, Turquie, Chine, Philippines, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook