Ecoutez Radio Sputnik
    Pyongyang

    Les propos de Trump sur Pyongyang considérés comme une preuve de «détermination» par Paris

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    57447
    S'abonner

    Donald Trump a fait preuve à l'égard de la Corée du Nord d'une «détermination» que «tous les présidents américains auraient eue», a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement français Christophe Castaner commentant les propos récents du Président américain à l’encontre de Pyongyang.

    Les propos du Président américain Donald Trump sur la Corée du Nord ont été évoqués par le porte-parole du gouvernement français Christophe Castaner, signale l'AFP. Le dirigeant américain avait promis «le feu et la colère» à Pyongyang s'il menaçait de nouveau son pays.

    «La détermination du président américain telle qu'elle a été exprimée cette nuit est de toute façon la détermination que tous les présidents américains auraient eue, parce qu'ils ne peuvent pas accepter qu'une partie de leur territoire puisse faire l'objet de tirs de missiles balistiques nucléarisés», a indiqué le fonctionnaire lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

    Interrogé spécifiquement sur le choix des mots de Donald Trump, le porte-parole du gouvernement français s'est refusé à tout commentaire.

    La France suit «avec préoccupation» la crise des missiles nucléaires du régime nord-coréen, a-t-il déclaré, renouvelant l'appel de Paris, avec l'appui du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (Onu), «à la responsabilité et à la désescalade».

    «La France est prête à mettre tous ses bons offices disponibles pour que nous puissions trouver une solution pacifiée», a-t-il également indiqué.

    Le fonctionnaire a salué la décision du Conseil de sécurité d'adopter une résolution renforçant les sanctions à l'encontre de Pyongyang et le rôle concerné de Washington, de Paris et de Pékin.

    Les propos de Donald Trump promettant le «le feu et la colère» à la Corée du Nord si elle menaçait de nouveau on pays ont été suivis par une nouvelle déclaration de Pyongyang. Selon l'agence nord-coréenne KCNA citant un communiqué des Forces stratégiques du pays, Pyongyang étudie la possibilité de frapper les bases militaires américaines de Guam, à 4.000 km de Pyongyang, dans le Pacifique, par des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12.

    Le samedi 5 août, le Conseil de sécurité de l'Onu avait adopté une résolution sur de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord. Pyongyang avait ensuite déclaré qu'il procéderait à l'examen des mesures de rétorsion.

    Tags:
    menaces, Christophe Castaner, Corée du Nord, États-Unis, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik