Ecoutez Radio Sputnik
    Des militaires SDF à Raqqa

    La vie après Daech: Raqqa veut discuter de son avenir avec Moscou

    © AFP 2018 Bulent Kilic
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (été 2017) (114)
    3240

    La province syrienne de Raqqa souhaite tenir une rencontre avec la partie russe afin de discuter de l'avenir de la ville du même nom une fois libérée des griffes de Daech, a déclaré à Sputnik le vice-président du Conseil de Raqqa Muhammad Hijazi.

    Le Conseil de la province syrienne de Raqqa entend s'entretenir avec la Russie sur l'avenir de sa capitale éponyme après sa libération du joug islamiste:

    «Nous espérons que nous aurons un contact avec la partie russe, que nous la rencontrerons en Turquie», a affirmé à Sputnik Muhammad Hijazi, vice-président du Conseil, soulignant que la Russie est toujours la bienvenue dans la province.

    «En tant que vice-président du Conseil, je demande une rencontre avec un émissaire ou l'ambassadeur russe. Il existe de multiples problèmes conjoints à discuter, peut-être, dans le cadre du règlement globale du conflit, car Raqqa est une province syrienne et les Russes sont partie prenante», a poursuivi M.Hijazi.

    Le Conseil est composé d'habitants locaux. Parallèlement fonctionne l'Assemblée civile de la province de Raqqa organisée en avril par les Forces démocratiques syriennes (SDF) qui participent aussi à l'opération de libération de Raqqa. Vu qu'une partie de la ville demeure toujours sous le contrôle des terroristes de Daech, l'Assemblée tient ses réunions dans une autre ville de la province, à Aïn Issa.

    Le Conseil a tenu une réunion à Gaziantep, en Turquie, avec des représentants des États-Unis, des Pays-Bas et de l'Italie pour évoquer la gestion de la province après sa libération.

    Jusqu'à récemment, les terroristes disposaient de trois bastions en Syrie et en Irak: Mossoul, Raqqa et Deir ez-Zor. Cette seconde ville est assiégée, avec le soutien de la coalition américaine, par les Forces démocratiques syriennes, composées essentiellement d'unités kurdes. Selon les dernières informations, elles ont réussi à rétablir le contrôle sur 50% de la ville.

    Dossier:
    Situation en Syrie (été 2017) (114)

    Lire aussi:

    FDS: des forces de l’ordre mises en place à Raqqa
    Pour Téhéran, les frappes de la coalition sur Raqqa font le jeu des terroristes
    Obus au phosphore à Raqqa: Damas dénonce une violation flagrante du droit international
    Plus de 40 victimes civiles dans un raid de la coalition US dans la province de Raqqa
    Les ententes Russie-USA ont «aidé à augmenter la pression sur Daech à Raqqa»
    Tags:
    négociations, avenir, extrémistes, libération, Etat islamique, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik