International
URL courte
20164
S'abonner

Le chef d’État-major des armées des États-Unis prône la recherche d’une solution diplomatique à la crise nord-coréenne, même si les militaires préparent d’autres scénarios.

Selon le Wall Street Journal, Joseph Dunford, chef d'État-major des armées des États-Unis, a déclaré que Washington privilégiait une solution diplomatique à la crise autour de la Corée du Nord, bien que les militaires développent d'autres scénarios, à tout évènement.

«En tant que chef militaire, je dois m'assurer que le Président ait des options militaires viables en cas d'échec de la campagne d'augmentation de la pression économique et diplomatique», a déclaré le général au cours d'une visite en Corée du Sud.

«Bien que ces options soient développées, nous tenons compte des conséquences de leur exécution, c'est pourquoi nous voulons être sûrs de faire tout notre possible pour soutenir l'approche du secrétaire d'État Tillerson», a-t-il ajouté.

Dimanche 13 août, Joseph Dunford est arrivé en Corée du Sud. Selon l'agence Yonhap, outre une rencontre avec le Président sud-coréen Moon Jae-in, Joseph Dunford a au programme des entrevues avec le ministre sud-coréen de la Défense et le président du comité des chefs d'État-major interarmées.

La visite de Joseph Dunford se déroule sur fond de montée des tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord. Une source de Yonhap affirme cependant que le déplacement a été prévu depuis longtemps et n'était pas une surprise, bien que le général américain ait au menu de ses rencontres avec les militaires sud-coréens sur la situation autour de la Corée du Nord.

À l'issue de sa visite, le 14 août Joseph Dunford se rendra en Chine.

La Corée du Nord craint la menace venant des États-Unis et pousse les travaux de développement des missiles balistiques intercontinentaux dotés d'ogives nucléaires, espérant pouvoir éviter le sort de l'lrak. Par là même, Pyongyang viole le régime de non-prolifération de l'arme nucléaire, s'attirant de nouvelles sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu.

Lire aussi:

La Corée du Nord convoque ses ambassadeurs pour une réunion à Pyongyang
Le risque de guerre USA-Corée du Nord est élevé, selon Lavrov
Corée du Nord: 3,5 millions de volontaires pour combattre les États-Unis
Les USA et la Corée du Nord auraient eu des contacts secrets
Les USA «chargés et prêts à tirer» au cas où la Corée du Nord «agirait imprudemment»
Tags:
diplomatie, scénario, Joseph Dunford, États-Unis, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook