International
URL courte
Polémique autour du référendum kurde (2017) (48)
0 111
S'abonner

«Toute décision concernant l’unité de l’Irak doit être le résultat d’un processus de négociations, en l'occurrence entre Bagdad et Erbil», a souligné l’ambassadeur de Russie en Irak.

Moscou préconise l'intégrité territoriale de l‘Irak et appelle Bagdad et le gouvernement du Kurdistan irakien à engager un dialogue étoffé pour examiner les questions en litige et s'entendre sur des principes et des formes acceptables de cohabitation, a déclaré à Sputnik lundi l'ambassadeur de Russie en Irak Maxime Maximov.

Les autorités du Kurdistan irakien (entité politique, fédérale et autonome du Nord de l'Irak) ont annoncé un référendum visant à l'indépendance du Kurdistan, fixé au 25 septembre. Un pas critiqué par Bagdad et par ses principaux partenaires, Téhéran et Washington. Le chef de la diplomatie russe a souligné que les aspirations légitimes des Kurdes devaient être réalisées pacifiquement et dans le cadre du droit international.

«Toute décision concernant l'unité de l'Irak doit être le résultat d'un processus de négociations, en l'occurrence entre Bagdad et Erbil», a ajouté le diplomate russe.

Il importe, selon lui, d'éviter toute démarche qui puisse affaiblir l'Irak et restreindre ses possibilités de faire face à la menace terroriste.

La suppression des foyers terroristes sur son territoire et le rétablissement du pays devraient constituer une base unificatrice pour toutes les régions de l'Irak et tous les segments de la société irakienne, estime le diplomate. L'armée irakienne, la police, les milices et les Peshmergas kurdes jouent un rôle important dans la lutte contre le terrorisme, selon lui.

 

Dossier:
Polémique autour du référendum kurde (2017) (48)

Lire aussi:

On se bat pour chaque mètre: des Kurdes irakiens résolus à évincer Daech de Hawija
Des filières de financement de Daech en Irak et en Turquie
Quel avenir pour l’Irak après la libération de Mossoul?
La population turkmène décimée depuis la prise de Mossoul par Daech
Les chrétiens quittent l’Irak, les églises ferment
Tags:
Irak, Russie, Kurdistan irakien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook