Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump pourrait démissionner d’ici à l’automne, selon un analyste US

    © AP Photo/ Alex Brandon
    International
    URL courte
    78135811461

    Tony Schwartz, un des co-auteurs possibles du livre Art of the Deal du Président américain Donald Trump, estime que l’homme politique pourrait bientôt quitter la Maison-Blanche. Selon l’analyste, les désaccords du Président avec le Congrès pourraient jouer un rôle crucial dans sa décision.

    L'analyste Tony Schwartz, qui déclare être un des co-auteurs du livre Art of the Deal du Président américain, Donald Trump considère comme fortement probable la proche démission de l'homme politique, signale le journal The Independent. Selon l'analyste, Donald Trump pourrait quitter la Maison-Blanche à l'automne.

    Tony Schwartz estime que Donald Trump pourrait parvenir à un accord avec l'establishment politique américain qui lui octroierait une immunité dans le dossier de ses liens présumés avec la Russie contre sa promesse de quitter son poste du Président.

    «La présidence de Trump est en effet épuisée. Je serais surpris qu'il se maintienne à son poste jusqu'à la fin de l'année. Il est plus probable qu'il démissionnera à l'automne, peut-être, plus tôt», signale Tony Schwartz.

    Dans les années 1980, Tony Schwartz avait réalisé pendant 18 mois une série d'interviews avec Donald Trump. L'analyste émet des critiques à l'encontre du Président américain. En particulier, il a appelé à isoler l'homme politique et à exercer des pressions sur lui après sa réaction jugée controversée aux affrontements de Charlottesville entre l'extrême-droite et la gauche.

    Lire aussi:

    Les juges britanniques ont bloqué les poursuites contre Tony Blair pour la guerre en Irak
    Blair commémorant les soldats UK: «Comme si Hitler venait au mémorial de l’Holocauste»
    Des lobbies US pro-Clinton en lien avec des banques russes?
    Tags:
    critiques, démission, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik