Ecoutez Radio Sputnik
    Mariano Rajoy

    Barcelone: Rajoy veut une riposte internationale face au «terrorisme djihadiste»

    © REUTERS / Albert Gea
    International
    URL courte
    Double attentat à la voiture-belier en Espagne du 17 août 2017 (58)
    1219
    S'abonner

    L'attaque à la camionnette qui a fait 13 morts jeudi à Barcelone est liée au «terrorisme djihadiste» contre lequel une riposte internationale est nécessaire, a déclaré le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

    Se prononçant après l'attentat perpétré jeudi soir à Barcelone, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a exprimé sa solidarité aux victimes de la tragédie.

    «Je veux exprimer la solidarité de toute l'Espagne à l'égard de la ville de Barcelone, qui a été frappée par le terrorisme djihadiste», a déclaré lors d'une conférence de presse à Barcelone M. Rajoy quelques heures après l'attaque.

    «Je veux que mes premiers mots soient des mots de chagrin, de souvenir et de solidarité avec les victimes de cette attaque, avec les membres de leurs familles et leurs amis», a-t-il ajouté.

    L'homme politique a pourtant appelé à la lutte contre le terrorisme, qui devient «la principale priorité des sociétés libres et ouvertes».

    «C'est une menace mondiale et la réponse doit être mondiale», a conclu M. Rajoy.

    Le roi Felipe VI, arrivé dans la matinée, entouré du chef du gouvernement Mariano Rajoy et du président de Catalogne Carles Puigdemont a observé avec eux une longue minute de silence en hommage aux morts.

    Puis de longs applaudissements sans joie ont suivi et un cri collectif qui s'est élevé de la foule: «nous n'avons pas peur».

    Le gouvernement espagnol a décrété trois jours de deuil national, pendant lesquels les drapeaux seront mis en berne dans tout le pays.

    Deux attentats à la voiture bélier ont été commis à quelques heures d'intervalle en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, faisant au total 14 morts et une centaine de blessés dans le cœur touristique de Barcelone et dans la station balnéaire de Cambrils.

    Daech a revendiqué jeudi soir l'attentat de Barcelone. L'attaque de Cambrils n'avait pas été revendiquée vendredi matin, mais la police établit un lien avec l'attentat de Barcelone.

    Il s'agit du premier attentat revendiqué par Daech en Espagne, mais le pays avait été touché en mars 2004 par le pire attentat islamiste en Europe. Des bombes avaient explosé dans des trains à Madrid faisant 191 morts, une attaque revendiquée par un groupe de la mouvance al-Qaïda.

    Dossier:
    Double attentat à la voiture-belier en Espagne du 17 août 2017 (58)

    Lire aussi:

    Barcelone et Cambrils: la police établit un lien
    Attaque de Cambrils: un des blessés décède
    Attentats de Barcelone: Driss Oukabir a bien été interpellé
    Un touriste saoudien sur l’attaque de Barcelone: «Le camion roulait à une vitesse folle»
    Les terroristes de Cambrils portaient de fausses ceintures d'explosifs
    Tags:
    terrorisme, solidarité, attentat, Etat islamique, Mariano Rajoy, Barcelone, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik