Ecoutez Radio Sputnik
    La police à Turku

    Des manifestations pro et anti-migrants à Turku au lendemain de l’attaque au couteau

    © REUTERS/ LEHTIKUVA
    International
    URL courte
    41197122

    Deux manifestations, pour et contre l’accueil de migrants, se sont déroulées ce samedi dans la ville finlandaise de Turku où un demandeur d’asile marocain armé d’un couteau a tué deux personnes vendredi et en a blessés huit autres.

    Des dizaines d’adhérents au mouvement Suomi ensin (Finlande avant tout), qui s’oppose à l’accueil de migrants, ont tenu ce samedi une manifestation dans le centre de Turku, qui a été vendredi le théâtre d’une attaque au couteau meurtrière perpétrée par un demandeur d’asile marocain.

    «Presque tous les partis politiques finlandais approuvent les migrations non contrôlées. Mais nous devons suivre l’exemple du Japon et permettre l’entrée en Finlande seulement aux époux de Finlandais et à ceux qui ont trouvé un emploi qui profite à la société finlandaise», a déclaré le dirigeant du mouvement, Marco de Wit.

    Une petite manifestation en faveur de l’accueil des migrants s’est déroulée en même temps à Turku. Les manifestants ont scandé: «Non au langage de la haine!».

    Pour le moment, la police n’a pas enregistré de heurts entre les participants aux rassemblements.

    Le 17 août dernier, un demandeur d’asile marocain de 18 ans a poignardé plusieurs personnes dans le centre de Turku. Deux personnes ont été tuées et huit autres blessés. L’agresseur était arrivé en Finlande au printemps 2016. Il résidait dans un centre d’accueil pour migrants à Turku en attentant la décision des autorités concernant sa demande d’asile.

    La police a interpellé quatre autres ressortissants marocains suite à l’attaque et a lancé un mandat de recherche international. Les autorités finlandaises ont renforcé les mesures de sécurité dans les lieux publics du pays.

    La Finlande arrive au quatrième rang des pays d'accueil de migrants en Europe. En tout, plus de 32.500 migrants sont arrivés en Finlande en 2015, la plupart étant des ressortissants des pays du Proche-Orient et d'Afrique occidentale. Après les cas d'agressions sexuelles durant le Nouvel an 2016 à Cologne et dans le contexte de la crise migratoire en général, de plus en plus de Finlandais se montrent favorables aux groupements d'extrême droite, dont les «Soldats d'Odin» et le parti politique populiste «Les Vrais Finlandais».

    Lire aussi:

    Attaque de Turku: ouverture d'une enquête pour terrorisme
    Attaque de Turku: deux morts et huit blessés selon un nouveau bilan
    Attaque au couteau en Finlande: l'assaillant ciblait des femmes
    Un mort et au moins huit blessés dans une attaque au couteau en Finlande
    Attaque au couteau près de Düsseldorf, en Allemagne: un mort et un blessé
    Tags:
    manifestation, Suomi ensin, Marco de Wit, Turku, Finlande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik