Ecoutez Radio Sputnik
    Alcanar

    Des voisins français des terroristes d’Alcanar craignaient de les dénoncer à la police

    © AFP 2017 JOSE JORDAN
    International
    URL courte
    1346721443

    Un couple de Français résidant dans le logement voisin de celui des terroristes d’Alcanar, où les extrémistes préparaient des explosifs pour les attentats de Barcelone et de Cambrils, pensaient que leurs voisins étaient «bizarres» mais avaient toutefois peur de les dénoncer à la police.

    Simone et Daniel habitaient à deux pas de la maison d'Alcanar où les terroristes ayant organisé les attaques à Barcelone et à Cambrils préparaient leurs explosifs.
    Après la tragédie, les Français ont avoué qu'ils trouvaient leurs voisins suspects mais qu'ils hésitaient à en parler à la police par peur des représailles.

    «A plusieurs reprises, je me suis dit que j'allais les prendre en photo, et aller les montrer à la police. Mais je ne l'ai pas fait. Je me suis dit que ça n'allait m'attirer que des histoires», a témoigné Simone citée par Le Parisien.

    «Vous comprenez, ces gens-là, ils sont capables de tout, même de nous retrouver», s'est justifié Daniel.

    Les Français ont également indiqué que leurs voisins avaient souvent des visiteurs, se comportaient de manière bizarre et pouvaient être absents pendant de longues périodes.

    «Je sais pas comment dire: ils étaient bizarre. Je crois qu'ils n'étaient que deux à vivre là en permanence. Mais sans cesse, il y avait des allées et venues. Des fois, il n'y avait plus personne pendant une semaine, et pourtant ils laissaient tout allumé», a ajouté la femme.

    Une explosion accidentelle est survenue le 16 août dans une maison d'Alcanar. La cellule terroriste qui a organisé les attaques à Barcelone et à Cambrils du 17 août, y avait préparé des explosifs pour ces attentats. A cause de l'accident, les extrémistes ont été forcés à improviser les attaques à la voiture-bélier, selon des médias espagnols. La police catalane a plus tard retrouvé 106 bouteilles de butane sous les décombres de la demeure. Selon un dernier bilan, les attaques en Catalogne ont fait 14 morts et 130 blessés.

    Lire aussi:

    La Sagrada Familia aurait été la cible principale des auteurs des attaques de Barcelone
    Attentats en Espagne: le dernier suspect activement recherché
    Du gaz «mère de Satan» retrouvé chez les terroristes de Barcelone
    Le Kangoo recherché en France après les attaques en Catalogne, retrouvé en Espagne
    Deux explosions survenues jeudi en Catalogne seraient liées à l'attentat
    Tags:
    attentat, terrorisme, police, Alcanar, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik