Ecoutez Radio Sputnik
    le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou

    «Il est temps que nos partenaires séparent définitivement l'opposition des terroristes»

    © Sputnik. Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    152136511

    Il est grand temps que les pays occidentaux commencent à séparer l’opposition modérée des terroristes, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

    Lors d'une réunion avec son homologue libanais Yacoub Sarraf en marge du Forum Armée-2017, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a commenté la lutte des pays occidentaux contre le terrorisme.

    «Nous comprenons que le déplacement des terroristes d'un pays à l'autre ne peut pas continuer indéfiniment. Il est grand temps que nos partenaires occidentaux le comprennent également, qu'ils séparent définitivement l'opposition modérée des terroristes et qu'ils cessent de venir en aide à n'importe qui», a déclaré le ministre russe.

    En guise d'exemple, il a rappelé la situation en Syrie où la séparation de l'opposition modérée des terroristes et l'introduction de zones de désescalade ont permis de mettre fin à la guerre civile et de focaliser sur la lutte contre le terrorisme.

    «D'autant plus que l'une des zones de désescalade se trouve à proximité immédiate de la frontière, et l'une partie des unités qui luttent contre les terroristes dans votre pays est impliquée dans la lutte contre le terrorisme et sur le territoire de la Syrie», a déclaré M.Choïgou s'adressant à son homologue libanais.

    Actuellement, trois zones de désescalade existent en Syrie: l'une au nord de la ville d'Homs, la deuxième dans la Ghouta orientale et la troisième à la frontière entre la Syrie et la Jordanie.

    Lire aussi:

    Le ministre russe de la Défense annonce la fin prochaine de la guerre en Syrie
    Les violations de la trêve en Syrie ont baissé de 10 fois avec la police militaire russe
    Zones de désescalade en Syrie: un premier convoi humanitaire bientôt à Ghouta Est
    Tags:
    opposition modérée, Sergueï Choïgou, Liban, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik