International
URL courte
1241
S'abonner

Les pertes infligées au secteur pétrolier de la Syrie se chiffrent à 68 milliards de dollars et son redressement offre un champ immense pour la coopération, notamment avec la Russie, a déclaré à Sputnik le ministre syrien du Pétrole et des Ressources minérales Ali Ghanem.

En marge de la 59e exposition industrielle internationale de Damas, le ministre syrien du Pétrole et des Ressources minérales Ali Ghanem a rencontré une délégation d'industriels et d'hommes d'affaires russes pour discuter des perspectives de coopération dans le secteur du pétrole syrien, dont les destructions sont estimées à 68 milliards de dollars.

«La rencontre avec la délégation d'hommes d'affaires russes s'est bien passée. Nous avons évoqué les perspectives de coopération, notamment dans le secteur du pétrole. Les membres de la délégation ont exposé leur vision de la situation et leurs idées concernant le redressement de la Syrie, notamment de son secteur pétrolier. À l'issue de cette rencontre, il a été décidé de former un groupe d'experts», a annoncé le ministre à Sputnik.

Et de préciser que ce groupe d'experts, formé d'entrepreneurs russes et de fonctionnaires du ministère syrien du Pétrole et des Ressources minérales, était chargé d'étudier les propositions formulées lors de la rencontre en prévision de la coopération prochaine.

«Nos pays et peuples ont des relations particulières dans tous les domaines — économique, social et militaire. Le haut niveau de ces relations a permis la victoire sur les terroristes et la libération de la plupart des régions de la Syrie. L'étape suivante de la coopération, c'est le redressement du pays qui offre un immense champ d'activités conjointes», a relevé l'interlocuteur de l'agence.

Selon le ministre, le secteur pétrolier, tout comme beaucoup d'autres industries syriennes, a été la cible des terroristes.

«Les pertes infligées au secteur du pétrole s'élèvent 68 milliards de dollars», a résumé M.Ghanem.

L'exposition internationale à Damas s'est annuellement tenue de 1954 jusqu'au début de la crise syrienne en 2011. Au fil des années, ce salon était devenu un événement unique au Proche-Orient. Sa 59è édition est la première après six ans de suspension à cause de la crise en Syrie.

Lire aussi:

Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Tags:
redressement économique, conflit syrien, pétrole, coopération, 59e exposition industrielle internationale de Damas, ministère syrien du Pétrole et des Ressources minérales, Sputnik, Ali Ghanem, Russie, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook