International
URL courte
243615
S'abonner

La collision entre le destroyer USS John S. McCain et le navire marchand Alnic MC survenue le lundi 21 août à l'est de Singapour pourrait avoir été provoquée par un vaisseau chinois, le Guang Zhou Wan, qui se trouvait sur les lieux de l'incident, estime un ancien officier de la marine britannique.

Un vaisseau chinois, le Guang Zhou Wan, pourrait être impliqué dans la collision entre le destroyer lance-missiles américain USS John S. McCain et le navire marchand Alnic MC qui se produite le lundi 21 à l'est de Singapour, annonce le quotidien britannique The Times, se référant à un ancien officier de marine britannique qui a requis l'anonymat.

Selon lui, les informations sur les mouvements des navires dans cette zone de la mer de Chine méridionales indiquent que l'Alnic MC, qui est entré en collision avec l'USS John S. McCain, était suivi par un navire chinois qui a modifié sa trajectoire juste avant que l'incident ne se produise.

«Si vous regardez la trajectoire du navire chinois depuis le début, elle est identique à celle de l'Alnic MC jusqu'au moment où celui-ci vire de bord. Le navire chinois ne se trouve plus alors dans son sillage et continue sa course vers le nord au moment où se produit la collision», a-t-il expliqué.

L'ancien commandant a admis l'hypothèse selon laquelle le système du pilotage du destroyer ou du navire marchand aurait pu être piraté depuis le navire chinois.

«On a l'impression que le commandement de la flotte va se pencher sur des questions potentiellement importantes: celles du piratage, de la formation des équipages, de la façon dont ils naviguent, de la validation des normes de surveillance des navires», a-t-il ajouté.

Le destroyer lance-missiles américain USS John McCain est entré le lundi 21 août, en collision avec le navire marchand Alnic MC à l'est du détroit de Malacca. Cinq marins américains ont été blessés dans l'accident, 10 autres sont portés disparus. Par la suite, le commandant de la Flotte du Pacifique de la Marine américaine, Scott Swift, a déclaré mardi que des restes de marins avaient été retrouvés dans des compartiments du destroyer John S. McCain. Aucun membre d'équipage de l'Alnic MC n'a été blessé, a signalé l'administration portuaire de Singapour.

L'US Navy a par la suite ordonné «une pause opérationnelle» dans le monde entier, pour tenter d'éviter de nouveaux accidents. Il n'y a pas d'indices pouvant faire penser que la collision ait été intentionnelle et pourtant de nombreux facteurs qui auraient pu provoquer la collision seront étudiés, a précisé la marine.
Selon un responsable de la marine américaine, l'équipage du destroyer lance-missiles de l'US Navy John McCain a perdu le contrôle du bâtiment, ce qui a entraîné sa collision avec un pétrolier au large de Singapour.

Dans une interview accordée à NSC, Igor Kassatonov, ancien vice-commandant en chef de la Flotte russe, a qualifié la collision de preuve de négligence.

Lire aussi:

Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Emmanuel Macron annonce la réintroduction du confinement en France métropolitaine
Tags:
vaisseau, USS John S. McCain, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook